Traveller

Extraits de la BDDI : G


0 - 9 A B C D E F H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Gaajpadje (Marche des Pirates / Ea 1124) : E-667874-4. Riche monde indépendant de 9.800 km de diamètre hébergeant 900 millions d'habitants (Gaajpadjet) appartenant à une espèce autochtone, les J'aadje.
Rotation : vingt heures. Deux continents et de nombreuses îles.
Quatre géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gaamrag & Duushu : Entreprise de commerce interstellaire dont le siège social est à Étoileblanche. Elle est principalement active dans l'Amas du Serpent, ainsi que dans une partie des sous-secteurs d'Haldensleben et d'Hypérion.

Gâche, La : Surnom donné à la station prison impériale n° 17.

Gadarur : Sous-secteur D du secteur de Magyar.

Gadden (Marche Solomanie / Arlequin 2506) : D-893200-8. Monde impérial d'environ 12.700 km de diamètre, couvert à 28 % d'océans, et pourvu d'une atmosphère dense contenant des impuretés imposant le port d'un filtre respiratoire. Les habitants, au nombre de quelques centaines, vivent sur un site minier exploitant de riches gisements métalliques. Il n'y a ni gouvernement ni lois, et la majeure partie de la planète reste inexplorée à ce jour.
Certaines plantes indigènes produisent des substances psychotropes utilisables dans la fabrication de stimulants de combat.
Située à l'écart des routes commerciales, Gadden reste un trou perdu.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gaddis (Colonies Avancées / Kajaani 2726) : C-100365-C. Monde sans atmosphère de 8.000 habitants, membre de la Ligue corrélane.
Base des forces stellaires locales.
Une géante gazeuse dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gadgets Discrets : Entreprise produisant des appareils électroniques variés de taille réduite.

Gæa (Marche Solomanie / Albadawi 0722) : A-986986-E. Anciennement Apishlun. Monde de 14.200 km de diamètre, capitale du sous-secteur d'Albadawi. Trois milliards d'habitants.
Relais express.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gaesh : Croiseur de classe Kinunir, matricule 9528, dont la construction fut lancée le 210-1083 par les chantiers General de Regina, et qui effectua son vol inaugural le 010-1087. Tout juste bon pour le service et quasiment incapable de sauter plus de trois parsecs, il fut désarmé le 090-1098, et devint le 254-1098 un ponton-prison : la station prison impériale n° 17, placée en orbite autour de Pixie.

Gagamshir : F-534328-A. L'une des six lunes d'Elazaïr. Elle abrite des installations militaires.

Gagikiim : Contre-amiral originaire de Lunion, disparu en 1085 à bord de l'Écliptique Loréen.

Gains rapides : Vaisseau de classe Fortune.

Gajayjarajar : Île forteresse à l'embouchure du port de Rijudjya.

Galadden : L'un des administrateurs du Service Impérial d'Éclaireurs Interstellaires sur Regina. Né en 1058, il s'est engagé dans le SIEI à l'âge de dix-huit ans et y a fait toute sa carrière.

Galatée (Frontières Lointaines / Inverness 3228) : E-689600-5. Monde à la forte gravité, principalement recouvert d'océans : il comporte plus de cinq mille îlots montagneux, principalement dans l'hémisphère sud, et quatre petits continents dans les régions boréales, plus froides. La couverture nuageuse et les nombreux bancs d'épais brouillard montant de l'océan empêcha les premiers explorateurs de faire un recensement exhaustif des îles de la planète. L'activité cyclonique est importante. L'activité sismique est intense, et des marées géologiques dans la croûte planétaire étonnamment mince font que la plupart des îlots sont instables. Le sous-sol est riche en minerais, et probablement en métaux lourds, mais l'instabilité tectonique empêche l'exploitation minière. Du fait de la forte inclinaison sur le plan de l'écliptique, les jours sont plus courts dans l'hémisphère nord, où les températures sont plus basses. La faune compte de nombreux grands prédateurs potentiellement dangereux, et la flore des plantes carnivores.
Galatée fut découverte et explorée pour la première fois en 483 par Mathias Farnham, dont les relevés et le rapport restent à ce jour la principale source d'informations sur la planète. En 1078, Genem revendiqua la propriété exclusive du monde et annonça son intention de l'ouvrir à la colonisation, mais aucun effort majeur de terraformation n'a pour l'instant été entrepris pour le rendre plus hospitalier.
Deux espèces autochtones sont susceptibles d'être des sophes selon le rapport de l'expédition Farnham : les jessa et les satha.
Une géante gazeuse dans le système.

Galiano (Anciennes Colonies / Jayna 1519) : A-767847-F. Riche monde de 700.000.000 habitants, capitale du sous-secteur de Jayna et du secteur des Anciennes Colonies.
Pendant la Longue Nuit, Galiano fut la capitale de l'Empire des Vingt-et-un Mondes. Ce fut l'un des tous premiers mondes du secteur à devenir membre du Troisième Impérium.
Siège social de DDD&S.
Relais express.
Quatre géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Galiano, Duc de : duc de secteur des Anciennes Colonies, résidant à Galiano.

Galishgu (Marche Solomanie / Véga 1912) : B-2227AF-C. Monde pauvre de 2.600 km de diamètre.
Relais express.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gandr (Marches Directes / Lunion 2425) : E-000347-8. Système dont le monde principal est une ceinture d'astéroïdes. La plupart des huit mille habitants sont venus ici suite à la découverte sur place, en 1060, d'une petite quantité d'éléments superlourds. Mais il n'y a pas eu par la suite de nouvelle découverte de transactinides, et la population, qui avait atteint 80.000 habitants au pic de la ruée, a rapidement décliné ensuite pour tomber à son niveau actuel. De ce fait, la ceinture de Gandr contient de nombreux habitats abandonnés.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Ganelon (Marche Solomanie / Soliman 0909) : C-430212-9. Monde sans eau de 6.400 km de diamètre. 300 habitants.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Ganesh (Marche Solomanie / Banasdan 2518) : A-766A57-E. Monde de 11.400 km de diamètre. 70 milliards d'habitants.
Base du SIEI.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Gangue, Stratégie de la : Nom communément donné à une stratégie défensive élaborée par l'Amirauté Impériale, dans laquelle des détachements importants de la Stellaire sont stationnés dans des positions avancées dans les zones de troubles potentiels.
La "stratégie de la gangue" fut abandonnée après la Quatrième Guerre Frontalière, qui montra que l'avantage technologique et matériel détenu par l'Imperium sur ses voisins n'était plus suffisant pour la mettre en pratique efficacement en tous points de ses frontières. Elle est désormais supplantée par la doctrine de la défense élastique.

Gant de Velours : Classe de vaisseau spatial, yacht de plaisance de 300 tonneaux (4.200 m³), classe 3, accélération 3 g.

Ganulf : Voir Ganulph.

Ganulph (Bras Troyen / Egyrn 1307) : X-200000-0. Monde inhabité classé zone rouge par la Société d'Aide aux Voyageurs depuis 1084.
Pendant la Quatrième Guerre Frontalière, Ganulph abritait une base des troupes stellaires, avec un important dépôt de munitions. En 1084, l'atmosphère ténue de Ganulph ainsi que toute vie sur la planète furent détruites lors de la man½uvre de Ganulph. La planète est désormais sans aucune valeur et reste à ce jour fortement radioactive.
Une géante gazeuse et une ceinture d'astéroïdes dans le système.
Suite à une coquille dans le second levé, on rencontre parfois l'orthographe Ganulf.

Ganulph, Man½uvre de : Accident militaire ayant dissipé l'atmosphère de Ganulph et éradiqué toute vie sur la planète au début de l'année 1084. Lors d'une attaque orbitale par un corps expéditionnaire zhodani, un silo de stockage de munitions des troupes stellaires fut touché par une salve de missiles, ce qui provoqua une immense explosion nucléaire et des détonations en chaîne dans les silos voisins, dont certains auraient abrité des armes expérimentales. Suite à ce désastre, le commandant en chef de la base fut jugé en cour martiale à titre posthume, et condamné.

Ganymède : F-300468-F. L'une des lunes de Jupiter. Elle abrite des installations militaires.

Garan, Sangsue de : Voir Sangsue de Garan.

Garance (Marche Solomanie / Soliman 1607) : C-532430-8. Monde de 8.600 km de diamètre, presque dépourvu d'atmosphère, situé dans l'Amas d'Azaremiid. 90.000 habitants.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Garcia, Robin : Célèbre compositeur contemporain, d'origine solomanie.

Garda-Vilis (Marches Directes / Vilis 1118) : B-978868-A. Monde de 14.428 km de diamètre, à 80 % recouvert d'eau, et dont l'atmosphère légèrement toxique impose le port de filtres respiratoires. 475 millions d'habitants (Garda-vilisans), vivant pour la plupart sur le continent le plus vaste, concentrés à proximité du spatioport bas (près duquel vit la moitié de la population), ou dans quelques petites villes et zones rurales.
Situé dans l'Amas de Vilis et occupant une position stratégique importante, le système héberge une base du SIEI (sur le spatioport bas) et un relais express. Il n'y a en outre que deux VDIS et quelques chasseurs spatiaux, fournis par les forces vilisanes, pour assurer la défense du système.
D'abord appelée Tanoose (du sagamaal Danuuz), la planète fut colonisée en -121, mais la colonie finit par péricliter. En 290, Vilis sauva la colonie au bord de l'extinction, et rebaptisa le monde Garda-Vilis, ce qui signifie Nouvelle-Vilis dans l'un des dialectes locaux. Le gouvernement de Vilis possède toutes les industries locales, et maintient volontairement Garda-Vilis dans une situation de dépendance économique. Garda-Vilis devint protectorat impérial en 470, puis membre de l'Imperium en 576.
Peu de Garda-vilisans descendent des colons tanoosiens originels, mais la population est largement mécontente du quarteron d'officiers vilisans constituant le Conseil qui dirige leur planète. Un mouvement de libération organisé, la Ligue de Libération de Tanoose, est actif sur Garda-Vilis, et a conduit en 1103 une insurrection dont la violente répression par la force a très nettement aggravé le mécontentement de la population contre le Conseil (désormais uniquement soutenu par les quelques millions d'habitants travaillant pour le spatioport ou les quelques industries). En raison de l'insurrection, l'index règlementaire a été nettement relevé, la possession de toute arme plus dangereuse qu'un couteau étant désormais prohibée.
Deux géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Garde consulaire : Infanterie d'élite des forces armées du Consulat zhodani.

Garde de l'Empereur, Ordre de la : Voir Ordre de la Garde de l'Empereur.

Garde tribunitienne : Garde militaire d'élite du Haut Tribunat, également chargée de missions de police secrète.

Gardien :
1°) Vaisseau de défense intra-système de classe SB. Matricule 98076.
2°) Vaisseau de défense intra-système en service au sein de la flotte coloniale du Monde du Pêcheur.

Garenne : Ville de cinquante mille habitants sur la quatrième des lunes de Farat par ordre d'éloignement de la planète.

Garnison : Ville spatioportuaire et principal spatioport du système de Bowman, situé sur Alpha. Le spatioport, de classe D, abrite une petite base du SIEI, ce qui en fait l'un des rares endroits un peu policés du système.
Garnison doit son nom à l'occupation du système de Bowman par la Stellaire de 630 à 706.

Garonne (Colonies Avancées / Haldensleben 0912) : D-120789-7. Petit monde indépendant pauvre et aride de 10.000.000 habitants (Garonnais).
En 1042, les Zhodani y capturèrent coup sur coup le croiseur impérial Position Vermillon puis l'ambassadeur aslan Yeyakhoailais.
Quatre géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Garoo (Marches Directes / Darrien 0130) : A-2008CB-A. Monde indépendant des Marches Directes. Colonisé à partir de -1508 par des Solomani, mais ayant fortement souffert de la Longue Nuit, le monde a maintenu son indépendance même après que l'Imperium ait rétabli le contact. Garoo a mené quelques explorations spatiales à partir de 800 vers les mondes avoisinants d'Uniqua et de 886-945, avant d'abandonner ses velléités expansionnistes. La République de Garoo entretient de bonnes relations avec l'Imperium, et son spatioport accueille souvent des vaisseaux privés impériaux, commerçants en particulier.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Garoo, République de : Voir Garoo.

Garr (L'Au-Delà / Correl 0714) : D-8679E7-4. Monde de quatre milliards d'habitants, membre de la Ligue corrélane.
Deux géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Garrincski (Marches Directes / Rhylanor 2520) : B-632520-7. Monde de 400.000 habitants.
Base du SIEI. Relais express.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Garrone : Sous-secteur G du secteur de L'Au-Delà.
Le sous-secteur de Garrone contient 20 mondes. Le monde le plus peuplé et le plus évolué sur le plan technologique est Stormhaven.

Garth (Frontières Lointaines / Taemerlyk 2228) : A-669753-B. Riche monde de quarante millions d'habitants, capitale de l'Union de Garth.
Base des forces stellaires de l'Union de Garth.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Garth, Union de : État interstellaire pro-impérial de Taemerlyk. Capitale : Garth.
Les mondes constituant l'Union de Garth furent initialement peuplés il y a plus de cinq cents ans par des colons protectoriens. L'Union obtint son indépendance en 695, mais resta étroitement liée au Protectorat, bénéficiant de son aide économique et militaire jusqu'en 788. Cette année là, une insurrection soutenue par les Zhodani sur quatre mondes de l'Union (Uldor, Dloshl, Âtre et Zishilicti) la plongea dans la guerre civile. Les rumeurs prétendant que le conflit tirait ses origines du statut accordé aux Vlazhdumecta, égal à celui des colons humains plus récents, n'ont jamais été confirmées. Les mondes insurgés signèrent un pacte secret avec le Consulat zhodani, qui leur loua des vaisseaux et des armes. Suite à des opérations bien coordonnées, les installations de l'Union sur ces planètes finirent par tomber aux mains des rebelles, qui obtinrent leur indépendance et constituèrent l'État des Quatre Mondes.
Afin d'empêcher toute tentative de reconquête, le Consulat zhodani fit parvenir à l'Union de Garth et au Protectorat des missives diplomatiques leur vantant la sagesse de la non-ingérence. Les deux États n'étaient pas prêts à la guerre et furent contraints de se conformer à ces avertissements (accompagnés d'une démonstration de force par laquelle une escadre de croiseurs coloniaux zhodani envahit l'espace protectorien). Ces évènements conduisirent l'Union et le Protectorat à abandonner leur neutralité initiale pour se rapprocher de l'Imperium. Depuis, l'intérêt du Consulat et de l'Imperium pour la région a diminué, et ils n'y sont plus guère présents que par leurs multiples représentations et missions diplomatiques.
L'Union de Garth est actuellement dirigée par le roi Bors XXIX. Tous les dix ans, le roi se présente devant le Parlement de l'Industrie sur Garth pour y être reconduit dans ses fonctions.

Garuud, Baarid : Grand compositeur vilani du temps du Premier Imperium, célèbre en particulier pour ses kilatis.

Garz (Anciennes Colonies / Île 2914) : B-8A6358-D. Monde d'environ mille habitants.
Quatre géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gas-bag : Surnom argotique donné à Geschichtkries Sternschiffbau AG.

Gasha (Massilia / Arar 1508) : A-250510-G. Monde désertique et froid sur lequel s'est implanté en 453 l'Institut de Recherches Yamashi, dans le but d'étudier les Ilraiki. Le climat de la planète s'est brutalement refroidi suite à la perturbation de son orbite par le passage proche de l'étoile RS-6732C-5f, qui l'a éloignée de son étoile. Ce passage de RS-6732C-5f à environ une demie année-lumière il y a environ cent cinquante mille ans a perturbé les parcours des deux étoiles et de leurs planètes respectives.
L'équipe scientifique comprend environ huit cents personnes, la population des Ilraiki approchant quant à elle un milliard.

Gashagi (Antarès / Urunishu 0727) : E-786100-9. Monde d'environ 11.200 km de diamètre, subissant une période glaciaire, dont la population humaine indigène a périclité en raison des glaciations récurrentes depuis plusieurs millions d'années.
Gashagi portait autrefois le nom d'Urunishu (qu'il a laissé au sous-secteur) ; suite au premier levé, le monde fut rebaptisé du nom que lui donnent dans leur langue les quelques dizaines d'indigènes survivants.
Sous le Premier Imperium, certains chercheurs vilani avancèrent une théorie selon laquelle Urunishu était le monde d'origine de l'Humaniti, se basant sur l'existence d'une sous-espèce humaine indigène et sur la présence dans la faune locale de nombreuses espèces de Mammifères visiblement proches de l'Humaniti, des Rongeurs aux baleines à fanons en passant par plusieurs espèces de Primates. Malheureusement, les conditions climatiques régnant sur la planète rendaient les fouilles paléontologiques difficiles et la fossilisation de restes exploitables incertaine. En outre, les connaissances vilanies en matière de biologie et la stagnation scientifique due au conservatisme accompagnant la Pax Vilanica ne permettaient guère de vérifier correctement cette hypothèse, qui ne résista pas à l'Hypothèse Solomanie.
Ni géante gazeuse, ni ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gashidda (Marche Solomanie / Dingir 1127) : A-36A969-E. Monde technologiquement très avancé, de 5.400 km de diamètre et presque totalement recouvert d'océans. Neuf millions d'habitants, dont une très forte proportion sont anti-impériaux et pro-solomani, ce qui conduit parfois à des violences et des émeutes. Pour cette raison, la planète est sous autorité militaire depuis la Guerre de la Marche Solomanie, et est classée zone orange par la Société d'Aide aux Voyageurs.
Base stellaire. Relais express. Arsenaux.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gashidda : Cuirassé de classe Planète, en service dans les forces stellaires solomanies.

Gashidda N° 1 : Arsenal. L'un des trois chantiers de construction spatiale militaire de Gashidda.

Gashidda N° 2 : Arsenal. L'un des trois chantiers de construction spatiale militaire de Gashidda.

Gashidda N° 3 : Arsenal. L'un des trois chantiers de construction spatiale militaire de Gashidda.

Gashimeku Kaalariin : En vilani, Vaisseau en perdition.
Voir GK, Signal.

Gashurzid (Marche Solomanie / Arlequin 2602) : A-6568A8-F. Monde de 10.200 km de diamètre.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Gateway Indani : Voir Triomphe Étouffé.

Gateway Lines : Entreprise spécialisée dans le transport interstellaire de passagers et de marchandises, en particulier vers la Porte d'Entrée.

Gatrael (Colonies Avancées / Kajaani 2823) : D-421672-7. Monde pauvre d'un million d'habitants, membre de la Ligue corrélane.
Trois géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gaval : Sous-secteur H de Zhodane.

Gavin : Empereur. Le plus âgé des enfants survivants de Styryx lors de l'abdication de ce dernier. Né en 946, il fut proclamé empereur par la Chambre en 989. Il mourut de mort naturelle en 1031.

Gavza (Marche des Pirates / Marche Scote 1117) : E-877453-8. Monde indépendant de 70.000 habitants.
Des gisements d'onnesium ont récemment été découverts sur l'une des planètes du système. Les astronomes pensent que cet élément rare a été disséminé suite à l'explosion d'une supernova qui aurait été située en Marche des Pirates / Marche Scote 1118.
Trois géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gayle Field : Fabricant de moteurs de saut, dont les types 77X et 76W équipent les croiseurs marchands de classe Léviathan, et le K26A les malles express de classe Excalibur.

Gazelle :
1°) Classe de vaisseau spatial (également appelée Classe CE), petit vaisseau escorteur rapide et léger, produit en grand nombre pour la Stellaire. 300 tonneaux (4200 m³), classe 4 (5 sans réservoirs amovibles de 100 tonneaux). Dimensions : longueur 48 m, largeur 23 m, hauteur 8,5 m. Équipage : douze personnes (dont quatre officiers). Armement : deux accélérateurs de particules, deux tourelles laser tritubes.
Fortement armée pour sa taille, la Gazelle est conçue pour patrouiller dans les systèmes et le long des routes commerciales, pour protéger la ligne de bataille contre les escarmouches des voltigeurs ennemis, et pour l'escorte des vaisseaux plus gros. Lorsqu'elle est utilisée comme vaisseau de combat, elle n'a que peu de valeur militaire et subit généralement de lourdes pertes.
Les Gazelle sont généralement baptisés du nom d'herbivores rapides. Produits par centaines, il en existe de nombreux exemplaires en service dans la Stellaire.
2°) Premier vaisseau de classe Gazelle à avoir volé. Matricule 13712.

Gazelle ivoirine : Gazelle de Kudebeck.

Gazelle de Kudebeck (Rasura sp.) : Herbivore hexapode mais d'aspect extrêmement proche des gazelles terriennes, ainsi nommé en l'honneur de son découvreur Kudebeck.
La gazelle de Kudebeck, ou kudie, n'a été rencontree à l'état sauvage que sur Victoria, bien qu'elle n'en soit pas indigène. Sa planète d'origine est inconnue.
Il existe plusieurs espèces de gazelles de Kudebeck. Les deux principales sont Rasura weberii et R. kudebeckii. Selon l'espèce, les adultes pèsent entre 60 et 80 kg. L'anatomie et la physiologie des kudies, très proches de celles des gazelles terriennes si l'on fait abstraction de la paire de pattes surnuméraire, a conduit certains zoologistes à penser qu'ils proviennent de manipulations génétiques conduites sur des animaux terriens, mais certaines particularités du tube digestif et de la composition minérale du squelette vont à l'encontre de cette théorie.
La robe du kudie est généralement gris sombre sur le dos et les flancs, plus claire sous le ventre. Les adultes des deux sexes arborent une paire de cornes osseuses. La bouche, dépourvue de dents, renferme une langue préhensile et deux paires de crêtes osseuses latérales permettant de sectionner les herbes et les buissons peu lignifiés, qui sont avalés sans mastication mais passent dans une série de gésiers où ils subissent l'action mécanique de pierres avalées dans ce but par l'animal.
Les troupeaux de gazelles de Kudebeck sont constitués d'un couple dominant et de plusieurs autres couples d'adultes avec leurs petits. En cas de menace, la réaction normale est la fuite, mais si un troupeau est acculé, les adultes se défendent en formant un cercle autour des jeunes. Les pattes antérieures sont employées comme armes par l'animal solidement campé sur ses quatre autres membres.
Les couples se forment pour une durée variable. Une femelle peut mettre bas jusqu'à trois petits par an, en une seule portée au printemps. Les nouveaux-nés sont capables de se tenir sur leurs six pattes au bout de quelques minutes, et de courir à pleine vitesse en une à deux heures.
Sur Victoria, le kudie est chassé pour la viande, qui représente une source protéique importante pour la population locale. Toutes les parties de l'animal sont utilisées, en particulier la peau et surtout les os, qui constituent une alternative au métal, rare sur la planète (d'où le nom de gazelle ivoirine parfois donné à ces ongulés).
Les gazelles de Kudebeck vivent dans les hautes vallées de Victoria, où la végétation est suffisamment abondante pour les nourrir et leur fournir des abris contre les prédateurs.

Gazeuse : Géante gazeuse.

Gazouilleur : Espèce mineure originaire de nombreux mondes dans et hors de l'Imperium, et dont le nom vient du gazouillis aigu rappelant celui d'un oiseau qui caractérise leur langage.
Couverts de petites plumes écailleuses, les Gazouilleurs mesurent à peu près un mètre de haut et pèsent environ 25 kg. Leur grosse tête porte deux yeux qui leur confèrent un champ de vision d'environ 270°. Leurs ailes sont trop petites pour leur permettre de voler, mais ils sont capables de se déplacer extrêmement rapidement, et s'avèrent particulièrement difficiles à capturer. Ils vivent en petits groupes à l'organisation sociale limitée et ramassent des fruits et des baies dont ils se nourrissent. Ils complètent de temps en temps leur régime alimentaire avec de petits animaux, qu'ils capturent et tuent au moyen d'outils primitifs. Ils ont tendance à dérober de menus objets brillants ou qui les intriguent.
L'intelligence des Gazouilleurs les place au bas de l'échelle et varie d'un peu au dessus de celle des animaux à un peu en dessous de la moyenne humaine. Il est possible de leur apprendre à parler.
Les Gazouilleurs sont reconnus comme intelligents par les autorités impériales, et bénéficient en tant que tels des droits et devoirs des espèces intelligentes au sein de l'Imperium. La plupart des Gazouilleurs vivent dans des réserves spéciales et n'ont que peu de contacts avec les Humains.

Gazulin : Sous-secteur D du Bras Troyen.

GDER : Gouvernement Démocratique en Exil de Rabwhar.

Géante gazeuse : Couramment abrégé en gazeuse.
Planète de diamètre et de masse importants, mais de densité faible, essentiellement constituée d'éléments légers (hydrogène, hélium, ...) à l'état solide ou liquide.
Pénétrer dans l'atmosphère d'une géante gazeuse pour écumer est pour un vaisseau spatial le moyen le plus simple de faire du carburant.

Géante rouge : Vaisseau de classe Étoile.

Geb : Lune de la plus éloignée de la planète, abritant une petite colonie. Elle a la particularité d'être plus grosse que Ptolémée, le monde principal du système.

Geissler, Marc : Né en 1077. Employé de Phénix Entreprises, commissaire de bord du Roi Richard.

Gellan : La plus proche des trois lunes d'Orster.

Géloprène, Combinaison : Combinaison de plongée spécialement conçue pour des séjours prolongés sous l'eau.

Gelren, Yurl : Consul impérial sur Tarse.

Gémeaux : Voir Gemini.

Gemici : Marin. Membre de la communauté des Dunyacan Aramakilar. Pluriel : Gemicilar.

Gemini :
1°) Constellation des Gémeaux, devant son nom aux étoiles Castor et Pollux.
2°) Sous-secteur O de la Marche Solomanie, partagé entre l'Imperium, qui y possède six mondes dépendant administrativement du sous-secteur de Sol, et la Confédération Solomanie, qui en contrôle plus des deux tiers.
Le sous-secteur de Gemini contient 19 mondes, pour une population totale de 26,4 milliards d'habitants. Le monde le plus peuplé est Tchernoziom.

Gemisehir : Navire-ville des Dunyacan Aramakilar, dirigé par un albay et à bord duquel vivent de mille à cinq mille personnes. Les gemisehirs sont en général construits sur le principe du catamaran, l'espace entre leurs deux coques servant de rade pour des embarcations plus petites.

Gemme : Classe de vaisseau spatial (également appelée Classe YF), yacht de plaisance de 1.000 tonneaux (14.000 m³) produit par Delta.

GenAssist : Grande entreprise solomanie, d'envergure comparable à celle d'une mégacorp, spécialisée dans les biotechnologies et la terraformation, fondée dans la Confédération Terrienne pendant les Guerres Interstellaires pour promouvoir la colonisation en adaptant les formes de vie terriennes à des environnements étrangers. Outre la création d'organismes génétiquement modifiés, GenAssist participa à l'élévation à la conscience de plusieurs dizaines d'espèces animales (en particulier les Dauphins). L'entreprise est bien connue aussi pour ses réalisations dans le domaine du clonage humain et animal, produisant en grandes quantités des humains génétiquement modifiés pour répondre à des besoins particuliers, et une large variété d'organismes artificiels.

Genem : La plus ancienne des grandes entreprises des Frontières Lointaines, principale concurrente de Cohaine Futurs. Genem bénéficie de divers soutiens impériaux. Principalement active dans les transports et la colonisation, la société est également un fabricant d'armes et de technologie militaire majeur dans les Frontières Lointaines, fournissant des matériels de pointe à diverses forces armées. Genem a été indirectement impliquée dans le renversement de plusieurs gouvernements planétaires avec lesquels elle n'avait pas de bonnes relations commerciales. L'entreprise s'est récemment lancée dans des projets informatiques de pointe, avec en particulier des visées pour des applications cyburgicales ou dans le domaine de l'intelligence artificielle. Genem possède par contrat plusieurs planètes qu'elle utilise pour des essais d'armement.

Général d'armée : Le plus élevé des grades d'officier dans l'Armée et dans les Troupes Stellaires.

Général de brigade : Le septième des grades d'officier (et le premier des grades d'officier général) dans l'Armée et dans les Troupes Stellaires.

Général de corps d'armée : Le neuvième des grades d'officier dans l'Armée et dans les Troupes Stellaires.

Général de division : Le huitième des grades d'officier dans l'Armée et dans les Troupes Stellaires.

General Products : L'une des treize mégacorps. Créée par la fusion de plusieurs sociétés après la Guerre Civile, elle possède de nombreuses usines qui fournissent des produits en tous genres, bon marché tout en étant d'une qualité convenable, ses spécialités étant l'industrie lourde, les véhicules et les vaisseaux spatiaux (dans ce dernier domaine, General Products, qui était sous-traitant pour les forces militaires impériales, a récemment abandonné la production de vaisseaux de guerre suite à une série de déboires, pour se recentrer sur le marché des vaisseaux commerciaux, plus lucratif).
Répartition du capital : Hortalez et Cie, 26 % ; Antarès Holdings, LIC, 12 % ; famille impériale, 5 % ; autres familles nobles, 35 % ; petits porteurs privés : 12 % ; autre : 10 %.

Générations, Vaisseau à : Voir Vaisseau à générations.

Gênes : Vaisseau de classe Alexandrie.

Génétique (L'Au-Delà / Katanga 2402) : B-B85497-B. Monde agricole de 80.000 habitants, appartenant à l'Alliance de Drake-Arr.
Une géante gazeuse et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Genette Badine : Croiseur de classe Azhanti Foudroyant, matricule 6370, mis en chantier le 293-996 à l'arsenal Vlandien N° 3 de Vland, et qui effectua son vol inaugural le 060-999. Il fut détruit au combat pendant la Guerre de la Marche Solomanie.

Genette Rampant : Croiseur de classe Azhanti Foudroyant, matricule 6410, mis en chantier le 153-1002 au chantier Commonal, et qui effectua son vol inaugural le 029-1005. Il fut dégarni de son armement en 1048 et affecté à des missions auxiliaires non-combattantes, avant d'être démantelé en 1070.

Geonee : Variété humaine mineure originaire de Shiwonee, rencontrée par les Vilani vers -9000.
Les Geonee sont petits, trapus, et particulièrement musclés. Leur taille moyenne est d'environ 1,50 m, pour 65 kg.
Les Geonee, qui possédaient déjà des moteurs de saut lorsque les Vilani les rencontrèrent, furent initialement considérés comme une espèce majeure, jusqu'à ce que les Vilani découvrent qu'ils n'avaient fait que copier la technologie d'une épave Ancienne échouée sur leur monde natal (les Geonee eux-mêmes sont quasiment les seuls à affirmer encore qu'ils sont bien une espèce majeure, en dépit de preuves archéologiques du contraire ; bon nombre d'entre eux soutenant même qu'ils sont les Anciens).
Les principaux arguments avancés par les Geonee pour prétendre qu'ils ne font qu'un avec les Anciens, et que leurs ancêtres n'ont fait qu'utiliser la technologie de leurs propres ancêtres pour se doter à nouveau du moteur de saut, sont au nombre de trois. Tout d'abord, ils avaient l'un des plus hauts technologiques atteints par les divers sophes découverts par les Vilani. En outre, les légendes et la "mémoire populaire" des Geonee parlent d'un temps où leur peuple voyageait à travers les étoiles, jusqu'à ce que survienne une grande guerre. Enfin, la région culturelle geonee possède plusieurs ruines Anciennes parmi les plus vastes connues, dont certaines contiennent les vestiges d'installations manifestement prévues pour des humains. Le terme geonee signifie "anciens" et est employé depuis des temps immémoriaux pour désigner les habitants de la région.
Certains des sites archéologiques Anciens les plus riches connus ont été découverts près de Shiwonee, et on raconte que la Stellaire a un jour trouvé dans les environs un vaisseau spatial Ancien intact, le Bradeeva. Les Geonee tentèrent de porter l'affaire en justice pour obtenir la restitution du vaisseau qu'ils considéraient comme leur ayant été volé, mais la plainte fut classée sans suite.

Geonee, Région culturelle : Région du secteur de Massilia, constituée de huit mondes habités par les Geonee.
La région culturelle geonee est riche en objets Anciens : on en a en particulier découvert sur Lagna et sur Shiwonee. Les Geonee eux-mêmes affirment qu'ils sont les Anciens.
Il est intéressant de relever le fait que chacun des huit systèmes de la région culturelle geonee contient des ceintures d'astéroïdes importantes. Les Geonee prétendent qu'il s'agit des restes des mondes détruits lors de la Guerre Ultime, mais la plupart des scientifiques impériaux contestent cette interprétation, tout en reconnaissant que la fréquence des ceintures d'astéroïdes dans la région est anormalement élevée, statistiquement parlant.

Geonee Foudroyant : Croiseur de classe Azhanti Foudroyant, matricule 6351, mis en chantier le 362-993 à l'arsenal Gashidda N° 3 de Gashidda, et qui effectua son vol inaugural le 319-995. Il fut détruit au combat pendant la Guerre de la Marche Solomanie.

Georges : Empereur. Né en 558, il s'autoproclama empereur en 612 par droit d'assassinat sans le soutien de la Chambre, après avoir éliminé Nicolaï. Il fut assassiné à son tour en 613.

Georges, Tas de : Voir Tas de Georges.

Geregad (Colonies Avancées / Jarnac 2839) : D-336533-9. Monde indépendant de 600.000 habitants.
Quatre géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gerfaut : Type de missile spatial.

Germaine (Marche des Pirates / Caledon 2019) : A-986956-D. Monde indépendant de trois milliards d'habitants, où s'exila l'amiral Maxwell en 1025.
Base des forces stellaires locales.
Une géante gazeuse dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gérôme (Marches Directes / Rhylanor 2818) : X-573000-0. Monde inhabité de 8.800 km, couvert à 30 % d'océans. On y trouve des poussières radioactives en suspension dans l'atmosphère. Placé sous interdit par le Service Impérial d'Éclaireurs Interstellaires pour des raisons tenues secrètes.
Une géante gazeuse dans le système.

Gervaan-Zseet, Université : Université de Strellin, sur Wardn, réputée dans le domaine de la xénobiologie.

Gesenville (Marches Directes / Chronor 0303) : B-21169B-C. Monde appartenant au Consulat zhodani. Huit millions d'habitants. Base des forces stellaires zhodanies.
Une géante gazeuse dans le système.

Geschichtkries Sternschiffbau AG : En abrégé GSbAG. L'une des treize mégacorps. Elle prétend avoir été fondée en -2438 par un consortium d'anciennes entreprises industrielles terriennes, bien que l'on ne retrouve aucune trace de son existence antérieure à un contrat avec les forces stellaires de la Fédération Syléenne en -334. C'est l'un des principaux fabricants impériaux de vaisseaux spatiaux (chers mais de haute qualité), activité à laquelle elle se consacre presque exclusivement depuis toujours. C'est l'un des deux seuls fournisseurs en vaisseaux personnels de la famille impériale, et un contractant important pour les forces armées impériales.
Répartition du capital : Hortalez et Cie, 19 % ; Sharurshid, 4 % ; Instellarms, 3 % ; Tukera Lines, 3 % ; SuSAG, 3 % ; famille impériale, 4 % ; autres familles nobles (dont celles des fondateurs de la société), 44 % ; petits porteurs privés, 4 % ; autres, 16 %.
Argotiquement surnommée gas-bag.

GF-729-B : Modèle d'aéromobile décapotable produit par Aéronautique Trondheim. Longueur 3,1 m, largeur 1,8 m, hauteur 1m (décapoté), masse 4 tonnes.

Ghalalk : Classe de croiseurs cuirassés en service dans la Stellaire. 50.000 tonneaux (700.000 m³), classe 4. Équipage : 245 personnes (dont 62 officiers). Troupes embarquées : 200. Quatre vedettes. Armement : un accélérateur de particules axial, cinq batteries de dix tourelles laser tritubes, une batterie de dix tourelles à fusion bitubes, quarante soutes à missiles de 50 tonneaux. Deux batteries de sept sableurs tritubes, un éteignoir nucléaire, un écran à mésons.
Relativement polyvalents, les Ghalalk sont affectés à des missions variées. Leur compagnie des troupes stellaires est entraînée à la protection de vaisseaux et aux assauts orbitaux.

Ghandi (Marches Directes / Lanth 1815) : B-211455-A. Système dont le monde principal, de 3100 km de diamètre, est l'une des lunes glacées de la géante gazeuse Oinikii. Trente mille habitants.
Base stellaire, au centre de l'économie locale. Relais express.
Trois géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte ni planète tellurique, ni ceinture d'astéroïdes.

G'henne (L'Au-Delà / Correl 0114) : B-5487FA-A. Monde de 40.000.000 habitants, membre de la Ligue corrélane et placé sous le régime de la loi martiale.
Quatre géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Ghik'keer!k : Khan (terme k'kree).

Gidth : destroyer d'escorte de classe Gormandoacie, en service au sein de la 490ème escadre de bataille. Matricule DD-3108.

Gilbert : Troisième des six lunes de Pequannock. Laboratoire de recherches sur l'atmosphère de Pequannock.

Gileden (Marches Directes / Rhylanor 2514) : C-483103-5. Monde dont les vingt habitants sont les membres du personnel du spatioport et leurs familles.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gilenkaar, Lurushar : Né en 1066. Docteur en anthropologie à l'Institut d'Études Systémiques, connu pour ses travaux sur les tribus néolithiques de Kalebru.

Gilku :
1°) Jeu de cartes vilani, très ancien jeu de hasard (probablement antérieur au Premier Imperium) encore pratiqué de nos jours. Le gilku utilise un jeu de 72 cartes (16 un, 14 deux, 12 trois, 10 quatre, 8 cinq, 6 six, 4 kus et 2 gilkus).
2°) La plus forte des cartes du jeu de gilku, valant quinze points. Le jeu en compte deux.

Giom : L'une des plus grosses villes de Tarkine, située à l'extrémité sud de l'autoroute de Delis. 3.000 habitants.

Gionetti : Classe de croiseurs légers en service dans la Stellaire. 30.000 tonneaux (420.000 m³), classe 5. Équipage : 211 personnes (dont 35 officiers). Troupes embarquées : 20. Cinq vedettes. Armement : un canon à mésons axial, vingt batteries de dix tourelles lance-missiles triples, cinq batteries de dix tourelles laser tritubes, trois batteries de deux tourelles à fusion bitubes. Huit batteries de trois sableurs tritubes, un répulseur gravitique, un éteignoir nucléaire.
Tous les vaisseaux de classe Gionetti portent le nom d'un décoré du soleil de l'héroïsme suprême à titre posthume.
Initialement conçu pour être employé dans des forces de réaction rapide, le croiseur de classe Gionetti sert désormais de vaisseau-amiral dans une grande variété d'opérations d'ampleur limitée.

Gitosy (Marches Directes / Rhylanor 2918) : B-000676-9. Système dont le monde principal est une ceinture d'astéroïdes. Six millions d'habitants, principalement répartis sur quatorze astéroïdes ayant chacun son propre gouvernement.
La ceinture de Gitosy a la particularité de n'être pas située dans un plan : elle est sphérique, avec une répartition à peu près régulière des angles que font avec l'écliptique les orbites de ses astéroïdes. Les scientifiques pensent que cette ceinture s'est formée selon un mécanisme proche de celui qui aboutit à la formation des nuages d'Oort, même si ces derniers sont bien plus éloignés de leur étoile et beaucoup moins denses que la ceinture de Gitosy.
La ceinture de Gitosy comporte une forte proportion d'astéroïdes de type "blocs de glace". Les rares astéroïdes denses (dont les quatorze centres de population) sont très éloignés les uns des autres.
Il n'y a pas de géante gazeuse dans le système.

GK, Signal : Du vilani Gashimeku Kaalariin : vaisseau en perdition. Signal qui est l'équivalent spatial d'un SOS. La Loi Impériale de Navigation n° 103 impose à tous les vaisseaux, militaires ou civils, de porter secours aux vaisseaux émettant les signaux GK, SOS ou Mayday, à condition que cela ne mette pas en danger le vaisseau ou l'équipage se portant au secours.

Gladstone (Marche Solomanie / Jardin 0240) : A-967755-D. Riche monde solomani de 14.100 km de diamètre. Trente millions d'habitants.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Glaucos (Marche Solomanie / Alderamin 0612) : A-8869A9-F. Monde de 12.600 km de diamètre.
Base du SIEI. Relais express.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Glaucos : Zone de hauts-fonds de Bellérophon, sur laquelle sont bâties plusieurs villes-pylônes, dont Solyme.

Glée (Centraxe / Glée 2609) : A-667800-F. Capitale depuis 410 de la Fédération de l'Essaim, située au c½ur de l'Amas de Glée et donnant son nom au sous-secteur de Glée.

Glée : Sous-secteur D de Centraxe.

Glée, Amas de : Groupe de seize mondes habitables de la Fédération de l'Essaim, aucun n'étant situé à plus d'un parsec d'un autre. Glée se situe au c½ur de l'Amas auquel elle donne son nom.

Glenelg (Marche des Pirates / Marche Scote 1216) : C-567778-8. Riche monde agricole de 90.000.000 habitants, membre de la Principauté de Caledon.
Base des forces stellaires de la Principauté.
Trois géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gleno : Rivière de Rabwhar.

Glenshiel (Marche des Pirates / Caledon 1912) : D-A86563-7. Monde agricole indépendant, protectorat de la Principauté de Caledon. Un peu moins de 475.000 habitants.
Deux géantes gazeuses dans le système.

GLI : Grand Levé Impérial.

Gliss : Étoile (de type K9V) du système de Glisten.

Gliss1 : Premier habitat implanté dans le système de Glisten, ce n'était guère plus qu'un avant-poste.

Gliss2 : Deuxième habitat implanté dans le système de Glisten, il était organisé autour de raffineries et d'un spatioport.

Glisten (Marches Directes / Glisten 2036) : A-000986-F. Capitale du sous-secteur de Glisten, centre administratif pour les activités impériales dans le District 268, et l'un des systèmes les plus peuplés des Marches Directes. Huit milliards d'habitants (Glisténiens). Important centre industriel, fabriquant de multiples produits de très haute technologie. La division extra-impériale du Baraccaï Technum y est implantée.
Le monde principal du système est la plus proche de l'étoile des deux ceintures d'astéroïdes orbitant autour de Gliss.
Une base express, une base du SIEI, une base stellaire et une géante gazeuse dans le système.
Les premiers astéroïdiens s'installèrent sur place en 298 et le système fut exploré pour la première fois en 306, mais Glisten ne fut fortement colonisé qu'à partir de 382, suite à la découverte de lanthane et de métaux rares parmi ses astéroïdes. En 602, le système entier devint membre de l'Imperium. Après quelques mouvements sécessionnistes internes ayant duré de 765 à 798, le calme est revenu à Glisten et, contrairement à la plupart des ceintures d'astéroïdes des Marches Directes, le système est densément peuplé et civilisé.

Glisten : Sous-secteur O des Marches Directes.
Frontière impériale perdue jusqu'en 941, Glisten a connu un afflux d'arrivants et un surcroît d'activité avec l'ouverture à la colonisation du District 268 voisin par décret de Margaret II. Depuis, le sous-secteur sert de base arrière à l'effort de colonisation.
Le sous-secteur de Glisten contient 29 mondes, pour une population totale de 4,518 milliards d'habitants. Les mondes le plus peuplés sont la capitale Glisten, Tirem et Crout ; le plus évolué sur le plan technologique est Glisten.
Le sous-secteur abrite des bases stellaires à Bendor, Égypte, Glisten, Nouvelle-Rome et Romar ; des bases du SIEI à Bendor, Glisten, Horosho, Romar et Wurtzbourg ; et des bases express à Bendor et Glisten.

Glisten, École des Mines de : École d'ingénieurs de Glisten, réputée dans les Marches Directes pour la qualité de son enseignement dans le domaine de l'astéroprospection.

Glisten, Groupe de : Groupe de cinq astéroïdes de Glisten, reliés entre eux par un réseau de câbles et de tubes pour former un tétraèdre dont les quatre plus petits des cinq constituent les sommets et le plus gros, long de 400 km, le centre. Le Groupe de Glisten, également appelé Glistenville, est le c½ur de Glisten. Les habitants, qui vivent pour la plupart sous une gravité artificielle de 0,9 g, utilisent un "jour métrique" de dix heures de cent minutes chacune, chaque minute étant elle-même divisée en cent secondes (six jours de Glisten équivalent grosso modo à sept jours standard). Un milliard d'habitants.

Glisten, Institut d'Études Planétologiques de : En abrégé : IEPG.
Importante école de planétologie de Glisten, fondée en 630 par Pirtlud Likaar. Elle emploie plus de trente mille professeurs (auxquels il faut ajouter plus de sept mille chercheurs) et compte environ 750.000 étudiants. Son campus principal se trouve sur Was-hin. Son directeur actuel est Groll Likaar.

Glisten First Bank : Importante banque dont le siège social est situé sur Glisten, mais qui rayonne sur tout le sous-secteur, et même au-delà, en particulier dans le District 268.

Glistenville : Voir Groupe de Glisten.

Globe noir : Objet Ancien, dont le fonctionnement n'est pas compris par la science impériale (qui reste incapable d'en reproduire les effets), émettant un champ sphérique absorbant toute énergie l'atteignant (qu'elle vienne de l'extérieur ou de l'intérieur), pour la rediriger vers des condensateurs qui la stockent.
Le champ a l'aspect d'une sphère noire impénétrable (d'où le nom de globe noir donné à ces objets).
Des globes noirs récupérés sur des sites archéologiques Anciens sont utilisés comme système de défense à bord de certains vaisseaux de la Stellaire. Un vaisseau dont le globe noir est activé est invisible et indétectable (en dessous de quelques kilomètres de distance, la noirceur du champ est toutefois perceptible à l'½il) ; mais il ne peut ni man½uvrer, ni utiliser ses armes, ni communiquer, ni même voir au-delà du champ. Pour pallier cet inconvénient, le champ peut subir des oscillations provoquant des micro-coupures pendant lesquelles le vaisseau peut fonctionner normalement.
Lorsque le générateur est coupé, l'énergie absorbée par les condensateurs est dissipée sous forme de chaleur.
Si les condensateurs sont surchargés par une trop grande quantité d'énergie absorbée, la décharge incontrôlée qui survient alors provoque la destruction du générateur et celle du vaisseau qui le porte.

Globtik Solymi : Navire-usine de Seaharvester, utilisé sur Bellérophon pour la chasse au daghadasi. Longueur : 300 mètres ; largeur : 56 mètres.

Gloeh : La plus petite des deux lunes de Tarse, en rotation synchrone autour de la planète à une distance d'environ 55.480 km. Son orbite fait un angle de 27 ° avec l'équateur planétaire, ce qui fait que du sol tarsien elle donne l'impression de circuler selon un méridien (à environ 2.500 km à l'ouest du spatioport bas de Terreneuve) au fil de la journée. 672 km de diamètre. Révolution en un jour tarsien (72,94 heures). Gravité : environ 0,1 g. Pas d'atmosphère. Environ mille habitants.
Centre de télécommunications principal du Réseau Informatique Planétaire tarsien et centre d'observation de la planète, administré par les autorités et relié par monorail au spatiodrome, depuis lequel sont assurées des liaisons quotidiennes par navette avec le spatioport bas de Terreneuve.
Du fait de la distance, les communications radio entre Tarse et Gloeh subissent un délai de transmission d'environ un cinquième de seconde.

Gloire (La Déchirure / Îles Nouvelles 1123) : C-764567-9. Monde agricole des Îles. Quelques dizaines de milliers d'habitants.
Initialement peuplée depuis Besançon au moyen d'un vaisseau à générations, Gloire a ensuite (après l'acquisition de la technologie du moteur de saut par les Îles) été annexée par la force par les Sérendipiens.
Quatre géantes gazeuses dans le système.

Glynaèse (L'Au-Delà / Mapepire 0806) : B-867713-8. Monde indépendant de 30.000.000 habitants.
Deux géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Gniadek (Frontières Lointaines / Jungleblut 1835) : B-661AB9-B. Monde de 23,4 milliards d'habitants, membre de la Ligue des Soleils.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Gnoerrgh Rukh Lloell : Coalition Anti-Rukh. Alliance mouvante de petits États vargr du secteur de Gvurrdon (principalement dans le sous-secteur de Spurl), initialement constituée en 1067, pour des raisons économiques et commerciales, autour d'un ennemi commun (quinze fois plus gros qu'eux), le Rukh Aegz. La destruction du Rukh Aegz est le seul objectif de la coalition, et la seule raison pour laquelle les États qui la composent restent ensemble.

Gog : Nom donné aux indigènes primitifs de Mirayn, descendants arriérés des Raynirjik. Hexapodes, les gogs marchent debout sur leurs deux jambes aux pieds palmés, en s'équilibrant avec leur queue, et ont deux paires de bras. Mains et pieds ont quatre doigts. Leur tête porte deux paires d'yeux pédonculés et une bouche bordée de courts tentacules préhensiles.
Les gogs vivent en tribus comptant de cinquante à cent individus environ. Les tribus gogs sont généralement amicales, ou trop effrayées pour l'établissement de contacts, mais il leur arrive de se battre entre elles. Leur armement est archaïque, principalement constitué d'épieux et de bâtons, mais certains gogs ont aussi des outils et des armes simples, reçus lors de troc avec des colons, et qu'ils considèrent comme des possessions précieuses.

Gohature (Marches Directes / Cinq S½urs 0632) : C-754766-7. Monde agricole. Cinquante millions d'habitants. Base du SIEI.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Goinsprach, Hautal : Prince-Régent de Mnémosyne.

Golalas Shrelac (L'Au-Delà / Nakris 0924) : C-876976-8. Monde de six milliards d'habitants, membre de la Ligue corrélane.
Trois géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Golfe :
1°) Sous-secteur M de Deneb.
2°) Sous-secteur D de la Marche des Pirates.

Goliad (Marche Solomanie / Kukulcan 2834) : B-67A531-C. Monde océan de 9.100 km de diamètre, membre de la Confédération Solomanie.
Cinq géantes gazeuses dans le système.

Gollere (Bras Troyen / Egyrn 1305) : D-574756-7. Monde agricole indépendant de 70.000.000 habitants.
Deux ceintures d'astéroïdes mais pas de géante gazeuse dans le système.

Gonorwy : Croiseur marchand de classe Léviathan en cours de construction aux chantiers Bilstein pour McClellan Factors. Il fut mis en chantier le 364-1102.

Gonzo (L'Au-Delà / Hefrin 0340) : E-872000-0. Système indépendant inhabité.
Quatre géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gopal : Capitale de Smoug.

Gordon, Produits : Entreprise produisant des biens d'équipement variés.

Gorgone (Bras Troyen / Egyrn 1005) : E-690264-6. Monde-prison d'environ 500 habitants, membre du Domaine de Belgard qui y exile ses dissidents. La vie y est extrêmement dure, en particulier à cause des vents très violents qui y soufflent en permanence. Dans certaines zones poussent des arbrisseaux d'environ deux mètres de haut, à l'abri desquels les habitants peuvent s'abriter dans des huttes de fortune.
Quatre géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Goria (Bras Troyen / Egyrn 1410) : E-222475-6. Monde indépendant pauvre de 20.000 habitants.
Ni géante gazeuse ni ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gormandoacie : Classe de destroyer d'escorte produit à plus de 300 exemplaires (en particulier par DDD&S), en usage dans la Stellaire mais désormais considérée comme dépassée et en cours de remplacement par la classe Midu Agashaam. 3.000 tonneaux (42.000 m³), classe 4. Équipage : 40 personnes (dont treize officiers). Passagers : 6. Armement : une soute à missiles de 50 tonneaux, deux batteries de dix tourelles laser.

Gorodish : Plate-forme d'un million de tonneaux, en service dans la Stellaire, transportant des vaisseaux embarqués de classe Hadrien.

Gorpram : Étoile du système de Wardn, de classe spectrale M2 V.

Gorram (Marches Directes / Lunion 2322) : X-554220-0. Monde placé sous interdit pour raisons scientifiques. Le système abrite 800 habitants.
Une géante gazeuse dans le système.

Gorva (Colonies Avancées / Hypérion 1433) : A-6577C9-C. Monde agricole de 90.000.000 habitants, membre de la Confédération altaréenne.
Base des forces stellaires de la Confédération.
Thogola est administrée depuis Gorva.
Une géante gazeuse et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Goshèn (Marche Solomanie / Ultima 0609) : C-577532-B. Monde agricole de 300.000 habitants.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Goshèn : L'une des trois lunes de Ptolémée.

Gosspach (Frontières Lointaines / Cabala 1335) : B-311427-8. Monde indépendant gelé. Vingt mille habitants.
En 1050, le système de Gosspach fut le théâtre d'une bataille entre la Primauté zelphienne et le Biumvirat, ce dernier étant intervenu pour empêcher la conquête du monde par la Primauté. L'indépendance de Gosspach fut garantie après une médiation menée par la Coopérative Haladon.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gothe (Marches Directes / Cinq S½urs 0332) : E-22159B-6. Monde pauvre de 300.000 habitants.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Gougeste (Marches Directes / Joyau 0909) : C-372510-A. Monde indépendant de 400.000 habitants, appartenant à la Société d'Exploitation Coloniale Dagukaan et classé zone orange par la Société d'Aide aux Voyageurs en raison du climat de violences et de la loi du plus fort qui y règnent en dehors des sites clés pour l'activité économique de l'entreprise (spatioport, mines, usines), sur lesquels se concentre l'activité de son service de sécurité. Diamètre : un peu plus de 4.000 km.
Deux ceintures d'astéroïdes mais pas de géante gazeuse dans le système.

Gouvernement Démocratique en Exil de Rabwhar : GDER. Force d'opposition politique de Rabwhar réclamant la restauration de la monarchie, constituée suite au putsch de 1095 et en exil sur Shirène. Au fil des années, le GDER s'est principalement transformé en une bande de pirates s'attaquant aux vaisseaux marchands commerçant avec Rabwhar. Certains spécialistes pensent par ailleurs qu'il est financé par la Confédération des Mondes-Épées.

Gradam, Sécurités : Entreprise fabriquant du matériel de surveillance, des serrures, des équipements anti-incendie, et autres objets servant à renforcer la sécurité des bâtiments et des biens.

Graham, Général : Le Général. Dictateur dirigeant la junte de Rabwhar.

Graigor, Ana : Née en 1163. Gestionnaire des opérations de Seaharvester sur Bellérophon.

Grale : Ville de Wardn. Trois mille habitants.

Gram (Marches Directes / Mondes-Épées 1223) : A-895957-B. L'un des Mondes-Épées, il fut le premier à être colonisé, en -399. Capitale de la Confédération des Mondes-Épées. Six milliards d'habitants.
Gram a très souvent occupé une position dominante dans la région. Après avoir dirigé la Confédération de Gram en -102, puis la Coalition de Gram de 698 à 788, il fut à l'origine de la formation de la Confédération des Mondes-Épées, dont il devint la capitale en 981 à la suite d'un coup d'état.
Gram est un monde fortement industrialisé, ce qui a eu pour conséquence une importante pollution de son atmosphère.
Le système, qui comporte trois géantes gazeuses, abrite une base des forces stellaires de la Confédération des Mondes-Épées.

Gram, Coalition de : Coalition orchestrée par Gram, qui renversa le Second Dominat en 698, et lui succéda à la tête des Mondes-Épées. La Coalition perdura jusqu'en 788, où une courte guerre contre la Confédération Darrienne aboutit à la perte des quatre Mondes Entropiques annexés à l'issue de la Première Guerre Frontalière, de Terant 340, de Trifuge et de Cunnonic. L'indignation publique devant la façon dont la guerre fut conduite et l'humiliante défaite subie provoqua alors la chute du gouvernement de Gram, auquel succéda l'Alliance Trilatérale.

Gram, Confédération de : L'un des trois États issus en -102 de l'éclatement du Dominat de Sacnoth suite à la Guerre de la Première Rébellion. Il n'eut qu'une existence éphémère.

Gram Munitions : Principal fournisseur d'armement et de matériel militaire (en particulier de véhicules blindés) des forces de la Confédération des Mondes-Épées. L'entreprise est basée sur Gram.

Gramercy (Marche Solomanie / Ultima 0405) : B-330525-8. Petit monde de 4.700 km de diamètre, sans eau et presque sans atmosphère. 500.000 habitants.
Pas de géante gazeuse dans le système.

Grand Amiral : Nom quelquefois donné à un amiral, pour le distinguer des "petits amiraux" que sont contre-amiraux et vice-amiraux.

Grand Amiral des Marches : À l'époque de la Guerre Civile, titre porté par l'amiral de la Stellaire en charge de la Flotte des Marches.

Grand Bruno (Colonies Avancées / Eckmann Schrift 0822) : B-A88533-9. Monde agricole indépendant de 900.000 habitants.
Trois géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Grand-chef : Le neuvième des grades en usage dans le Service Impérial d'Éclaireurs Interstellaires (et le plus élevé des grades de sous-officier).

Grand Conseil des Zhodani : Voir Zhodani, Grand Conseil des.

Grand Crépuscule : Saison de Tarse correspondant à l'automne.

Grand daghadasi : Voir Daghadadede.

Grand Désert : Voir Désert, Grand.

Grand-duc : Titre honorifique officieux donné au duc de Trelyn.

Grand Hôtel Spatial : Nom pompeux, souvent donné à l'unique hôtel situé à proximité d'un spatioport de seconde zone.

Grand Levé Impérial : Voir Relevés.

Grand Océan Polaire : Océan austral de Tarse.

Grand Palais : Palais que Martin II fit bâtir de 195 à 200 dans le Parc Impérial sur Capitale. Flottant à 500 mètres d'altitude au dessus du Parc, il avait l'allure d'un château tiré d'un conte de fées terrien. Marava le détruisit au cours d'un siège en 620.

Grand Palais de Cléon : Palais que Cléon Ier fit bâtir de -7 à -5 dans le Parc Impérial sur Capitale. C'est encore de nos jours un monument très visité.

Grand Palais de Martin II : Voir Grand Palais.

Grand Palais Impérial : Imposante sphère d'un kilomètre de diamètre, flottant à 500 mètres d'altitude au dessus du Parc Impérial sur Capitale, que l'impératrice Arbellatra fit bâtir de 629 à 633.

Grand Prince : Titre porté par l'héritier du trône d'iridium.
La coutume impériale veut que l'aîné des enfants de l'Empereur régnant devienne l'héritier du trône lorsqu'il atteint l'âge de douze ans. Un édit Impérial est pris qui lui confère le titre de Grand Prince (ou de Grande Princesse s'il s'agit d'une fille) le jour de son anniversaire, mais les cérémonies d'investiture sophistiquées organisées pour marquer l'évènement n'ont en général lieu que le Jour de l'An suivant, de même que la proclamation en grande pompe dans tout l'Imperium.
Il est très rare, mais pas inédit, qu'un empereur attende plusieurs années de plus pour faire de son aîné le Grand Prince, ou ne lui confère jamais le titre.
Un empereur sans enfant désigne son successeur en lui conférant le titre de Grand Prince.
Si le Grand Prince vient à mourir avant son couronnement, un nouveau Grand Prince est désigné dans les meilleurs délais.
Porter le titre de Grand Prince n'est pas indispensable pour devenir empereur, ainsi qu'en témoignent entre autres les nombreux précédents basés sur le droit d'assassinat.

Grand Rift : Rift situé du côté direct de l'Imperium, dont il isole la région derrière la Pince, contraignant les vaisseaux à circuler par Corridor.
Le Grand Rift est l'une des particularités astronomiques qui ont contribué à la sécurité durable du Troisième Imperium. Il rend en effet particulièrement difficiles les incursions en provenance de l'extérieur, faisant de l'intérieur de l'Imperium une zone protégée dont la population a pu croître tranquillement.

Grand Sénat : Organe politique majeur de la Fédération Syléenne. Il était dirigé par un président, dont sur la fin de la Fédération le poste devint à vie et héréditaire.
Lorsque la Fédération devint le Troisième Imperium, le Grand Sénat devint la Chambre.

Grand Tour : Voyage à travers l'Imperium, généralement entrepris pour en découvrir la variété des paysages et des cultures. Le plus souvent, un Grand Tour est entrepris par un jeune adulte de famille aisée, et a un but en partie initiatique.

Grand Vent Frais : Estafette de classe Vent des Lignes Beaufort.

Grand vol de tokay : Nom donné à un vol spectaculaire au cours duquel des malfrats parvinrent à subtiliser trois caisses de bouteilles de tokay destinées à l'empereur Strephon dans les soutes du croiseur d'exploration Réaumur Impérial avant son départ de Terra pour Capitale le 023-1092. Les auteurs du vol ne furent jamais retrouvés.

Grande Aube : Saison de Tarse correspondant au printemps.

Grande Barrière : Clôture électronique érigée sur Tarse entre Terreneuve et la Plaine de Nob, afin d'empêcher que les troupeaux de cabochards viennent ravager les cultures de Terreneuve.
Au moyen d'émetteurs ultrasoniques disposés à intervalles réguliers, la Grande Barrière crée un barrage d'ultra-sons qui repousse les cabochards (qui les trouvent désagréables) tout en étant à peine perceptible par les humains.

Grande Bénédiction : Coutume religieuse de Ptolémée, ayant lieu tous les 77 ans. Les représentants des différentes religions ptolémaïques se réunissent en conclave pour choisir un astre du système, qui est alors "béni" et devient un lieu saint jusqu'à la prochaine Grande Bénédiction. L'astre choisi (planète (à l'exception de Ptolémée elle-même), lune, anneau planétaire ou ceinture d'astéroïdes) devient pour cette durée un lieu tabou pour les personnes et les machines : il est interdit de s'y poser, de se placer en orbite autour de lui, et même de l'observer au moyen de sondes, d'instruments d'optique, ou en passant à proximité. Les éventuels habitants sont évacués (mais les bâtiments et autres installations peuvent être conservés pour être réutilisés plus tard). En 1073, lors de la dernière Grande Bénédiction, c'est Anubis qui a été choisie. La prochaine Grande Bénédiction aura lieu en 1150.

Grande Flotte : Flotte constituée fin 1001 en rassemblant toutes les forces stellaires dont disposait encore la Confédération Solomanie.

Grande Roue : Grande station spatiale de la ceinture de Zaïbon, récemment transformée en parc d'attractions pour tenter de donner une deuxième vie économique au système de Zaïbon en y attirant des touristes.

Grands Marchands : La plus ancienne et la plus importante entreprise de transport interstellaire de marchandises des Anciennes Colonies. Fondée en 1015 sous le nom de Lignes Barnett, elle prit son nom actuel lorsqu'elle étendit ses activités à l'ensemble du secteur au milieu du siècle dernier. Après plusieurs années difficiles, elle commença à devenir rentable en 1062, et en 1080 elle était devenue l'une des plus importantes entreprises des Anciennes Colonies et acteur essentiel de la bonne santé économique du secteur. Sa flotte, que l'on peut croiser presque partout dans les Anciennes Colonies, est principalement constituée de vaisseaux de 200 à 400 tonneaux, mais certains de ses cargos font plusieurs milliers de tonneaux.

Grange, Atmosphères : Entreprise produisant des combinaisons spatiales, des compresseurs, des analyseurs d'atmosphères, des circuits d'air conditionné, etc...

Granite (L'Au-Delà / Camis 2427) : X-9C1000-0. Système indépendant inhabité.
Une géante gazeuse et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Granporr (Massilia / Oréo 3035) : B-4768AE-A. Monde d'où est originaire le zulanir. 800 millions d'habitants.

GRAP : Groupe de Recherches Aéronautiques de Précision.

Gravelle : Capitale de Nakege, sur la rive sud du lac de Gravelle, à une cinquantaine de kilomètres à l'est du spatioport.. Environ 600 habitants.

Gravelle, Lac de : Lac sur la rive sud duquel est édifiée Gravelle.

Gravitationnel, Puits : Puits de gravité.

Gravité, Puits de : Voir Puits de gravité.

Gravitique : Technologie de l'anti-gravité.

GRB : Groupe de Recherches Bourbien.

Grèce : Ancien État de Terra, membre de l'ONU et de l'Union Européenne.

Grenbard (Anciennes Colonies / So Skire 1836) : E-322354-A. Monde pauvre d'environ mille habitants.
Relais express.
Une géante gazeuse et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Grendel (Marche Solomanie / Alderamin 0111) : A-96A98B-E. Monde océan de 14.200 km de diamètre.
Relais express.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Grenier, Alain : Actuel ministre des affaires étrangères, des relations publiques et des pêcheries de Walston.

Grentell : L'une des grandes villes du continent sud de Junidy.

Grenven : Le plus petit des deux continents de Mirayn, le premier à avoir accueilli des colons, vers 730. Spatioport. Des ruines laissées par les Raynirjik ont été découvertes dans ses régions côtières.

Grilin : Oiseau de Kaflowe faisant partie de la triade symbiotique.

Grille (Marches Directes / Mora 3026) : E-410335-7. Monde de peu d'importance, à part comme point de ravitaillement pour les vaisseaux spatiaux. Sept mille habitants.
Une géante gazeuse dans le système.

Grindgen : L'une des familles dirigeantes de Vanejen, dont le domaine d'activité principal est constitué par le percement de tunnels et l'industrie minière.

Grnouf : Sous-secteur C de Provence.

Grobiv : Ville de Torrel. 800.000.000 habitants. Spatioport de classe E.

Groneitz (Frontières Lointaines / Antidéluvia 0730) : C-696738-3. Monde agricole indépendant, réputé pour offrir l'asile à toutes sortes de criminels, de terroristes et d'indésirables politiques, au grand dam de ses voisins.
Une géante gazeuse dans le système.

Groote (Colonies Avancées / Coos 2207) : B-434865-C. Monde de 700.000.000 habitants, membre du Domaine de Trelyn et administré par Coos.
Chantiers de construction spatiale des Vaisseaux Hellestrae.
Groote est le fief du baron de Groote.
Trois géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Groote, Baron de : Titre créé par une patente de noblesse accordée par le duc de Trelyn, et correspondant au fief de Groote. Le baron de Groote est le vassal du vicomte de Coos.

Grote (Marches Directes / Glisten 1731) : A-400404-A. Monde sans eau ni atmosphère. Dix mille habitants.
L'essentiel de l'activité économique tourne autour du spatioport. Grote est un point de passage important de l'Imperium vers le District 268 et les Cinq S½urs, et le commerce transfrontalier rend le spatioport rentable.
Un destroyer détaché de la 213ème flotte depuis Strouden patrouille généralement dans le système, où la Stellaire fait parfois des exercices.
Quatre géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Grotesk (Colonies Avancées / Haldensleben 1416) : A-7A48D9-8. Monde indépendant de 200.000.000 habitants, situé dans l'Amas du Serpent.
Quatre géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gro'un : Groupe d'astéroïdes de Glisten. 520 millions d'habitants. Centre marchand et quartier diplomatique de Glisten.

Groupe Darrien : Voir Darrien, Groupe.

Groupe Métallurgique d'Orion : Grande entreprise solomanie, active principalement dans les domaines minier et métallurgique, et qui fit faillite quelques années après la fin de la Guerre de la Marche Solomanie.

Groupe de Recherches Aéronautiques de Précision : GRAP. Entreprise de construction aéronautique et spatiale de Bec-de-Corbin, contrôlée par Bellakchan / Paldoran Entreprises, GmbH.

Groupe de Recherches Bourbien : En abrégé : GRB. Institut scientifique privé à but lucratif de Bourbe.

Grovet, Hugo : Né en 1060. Célèbre chasseur de gros gibier, fondateur des Safaris Hugo Grovet. Il a travaillé comme guide de chasse pour diverses personnalités importantes (jusque parmi la famille impériale).

Grovet, Safaris Hugo : Entreprise interstellaire de tourisme cynégétique, fondée par Hugo Grovet. La société a fait faillite suite à un procès intenté par le docteur Rik-Havasu, accidentellement blessé par balle lors d'un safari, procès qu'elle avait pourtant gagné.

Grün : Fleuve de Tarse. Il sort de MangroWald vers le sud et forme un delta en se jetant dans le Grand Océan Polaire.

Grundmann, Christian : Employé de SuSAG. Sous-directeur des affaires étrangères, des relations publiques et des ressources naturelles de Nakege.

Grundsen, Duc de : Lignée de ducs désormais éteinte, dont descendait l'impératrice Nicole. Leur blason, une pomme d'or sur champ de gueules, est devenu l'emblème de l'Ordre de la Garde de l'Empereur.

Grunthieuy (L'Au-Delà / Aslani 3239) : B-6756N8-B. Monde agricole aslan de trois millions d'habitants.
Une géante gazeuse dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

GRYF : Entreprise fabriquant du matériel pour le camping et les activités de plein air.

GSbAG : Geschichtkries Sternschiffbau AG.

Guaran (Ricenden / Guaran 0827) : A-565800-F. Monde d'où sont originaires les Essaimeurs. Il donne son nom au sous-secteur de Guaran.
L'importance politique de Guaran est anecdotique, mais la planète attire chaque année des millions de touristes en provenance de toute la Fédération de l'Essaim.

Guaran : Sous-secteur I de Ricenden.

Guérisseur (L'Au-Delà / Zydar 0623) : E-689422-5. Monde de 50.000 habitants, membre de la Ligue corrélane.
Trois géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Guerre : Conflit armé entre États, entreprises, peuples ou espèces.

Guerre, Lois Impériales de la : Voir Lois Impériales de la Guerre.

Guerre Civile : Conflit qui opposa de 604 à 622 plusieurs factions de l'Imperium pour le contrôle de son administration. Le conflit prend sa source dans les délais importants de communications transimpériales, dus à la taille de l'Imperium. Mais se restreindre à cette seule cause serait avoir une vision simpliste du problème. Les antécédents variés des multiples constituants de l'Imperium jouèrent un rôle, de même que les rivalités entre les principaux chefs militaires de la Stellaire et de l'Armée, et une baisse des tendances expansionnistes de l'Imperium.
L'élément déclencheur de la Guerre Civile vint de la Première Guerre Frontalière dans les Marches Directes. Les délais de communication et le manque de préparation forcèrent les Marches à mener seules l'essentiel de la guerre, avec peu de soutien ou d'appui de la part de l'Imperium. Le grand amiral des Marches Olav hault-Plankwell réussit à remporter la guerre et trouva des soutiens pour former un nouveau gouvernement. Il marcha sur Capitale avec sa flotte de guerre et força en 606 l'impératrice Jacqueline Ière à lui accorder une audience, au prétexte de lui témoigner sa reconnaissance pour son effort de guerre (lui qui n'avait eu de cesse de fustiger le manque de soutien des autorités centrales de l'Imperium pendant le conflit). Lors de la rencontre, il assassina lui-même l'impératrice, puis s'autoproclama empereur par droit de contrôle de la flotte. Les luttes de pouvoir qui s'ensuivirent durèrent dix-huit ans et virent le règne de dix-huit empereurs.
Les combats de la Guerre Civile furent de deux sortes : des combats dits périphériques pour le contrôle de diverses bases et sources de pouvoir, et des combats centraux pour le pouvoir dans le C½ur. Les combats périphériques furent conduits à travers tout l'Imperium comme les factions rivales recrutaient des forces. Lorsqu'une faction avait accumulé suffisamment de forces pour que la victoire lui semble possible, elle se rendait vers le C½ur et s'emparait du pouvoir ou le retirait à une autre faction.
Une autre voie d'accès au pouvoir suprême, moins coûteuse et moins difficile, était ouverte à beaucoup. La crise dynastique de 244 avait créé un précédent pour l'assassinat de l'empereur s'il outrepassait les limites de ses activités légitimes. Cette notion fut introduite pour légitimer l'élimination de Cléon le Fou et n'avait jamais eu d'autre but. Néanmoins, dans les temps troublés de la Guerre Civile, l'assassinat fut remis au goût du jour et admis, au moins par ceux qui le mettaient en pratique, comme un moyen de succession sur le trône.
Les empereurs qui se succédèrent pendant la Guerre Civile étaient principalement des officiers de la Stellaire, et sont appelés empereurs généraux. Sur les dix-huit, sept furent assassinés, dix tués au combat, et un seul survécut : Arbellatra.
Pendant la Guerre Civile, la Coalition d'Outre-Monde (Zhodani et Vargr) se rendit compte que sa défaite face à Olav hault-Plankwell dans la Première Guerre Frontalière n'était pas forcément définitive. Elle attaqua à nouveau lors de la Deuxième Guerre Frontalière. La grande amirale des Marches Arbellatra Alkhalikoi dirigea les faibles forces de l'Imperium contre la Coalition et réussit à la vaincre une seconde fois. La défaite des coalisés dans ce nouveau conflit eut plus de conséquences qu'ils n'auraient pu le supposer.
Après cette victoire, la stratégie d'Alkhalikoi fut (comme l'avait fait Olav avant elle) de marcher sur Capitale et de prendre le pouvoir. Cependant, elle ne fit pas l'erreur de s'emparer du trône, mais défit l'empereur putatif puis prit le pouvoir, le gardant en fidéicommis pour un successeur légitime. Elle occupa le poste de régente pendant sept ans pendant qu'on recherchait un membre de la famille de Jacqueline Ière pour occuper le trône vacant.
Dans la période de stabilité que fut sa régence, Arbellatra fit bonne impression sur la Chambre et parvint à obtenir de nombreux soutiens à son pouvoir. Finalement, la Chambre lui proposa d'occuper le trône, ce qui était probablement son objectif dès le départ.
Avec la fin des deux Guerres Frontalières et de la Guerre Civile, l'Imperium entra dans une nouvelle phase d'expansion et de consolidation. Des mesures furent prises pour corriger bon nombre des problèmes ayant conduit au conflit : la plus importante fut l'instauration du système des vaisseaux express, pour améliorer les communications gouvernementales, commerciales et privées et réduire leurs délais de transmission à travers l'Imperium. L'influence solomanie sur l'Imperium se retrouva amoindrie au profit d'une politique plus cosmopolite. De nouveaux efforts de développement dans les territoires appartenant déjà à l'Imperium fournirent un nouveau centre d'intérêt pour les Pairs de la Chambre.

Guerres de Consolidation : Période ayant duré de -5400 à -4045, au cours de laquelle le Premier Imperium assimila ses voisins pour constituer le Ziru Sirka.

Guerre de Consolidation Végane : Guerre de Consolidation menée de -4445 à -4404 par les Vilani pour l'assimilation de l'État Végan.

Guerre des croiseurs : Voir Guerre eslyate, Première.

Guerres eslyates : Série de quatre conflits armés ayant opposé, de 981 à 1087, la Magistrature eslyate au Domaine de Trelyn. En 1087, les deux belligérants signèrent un traité par lequel la Magistrature s'engageait "à perpétuité" à ne plus attaquer le Domaine.

Guerre eslyate, Première : La première des guerres eslyates, qui opposa en 981 la Magistrature eslyate au Domaine de Trelyn. Elle commença par des attaques eslyates sur plusieurs possessions du Domaine. La première guerre eslyate est également appelée guerre des croiseurs, car aucune des deux flottes en présence n'était pourvue de vaisseaux de ligne.

Guerre eslyate, Deuxième : La deuxième des guerres eslyates, qui opposa en 1057 la Magistrature eslyate au Domaine de Trelyn. Elle commença par une attaque eslyate sur Surtun et prit fin 25 semaines plus tard avec l'arrivée d'une flotte du Domaine à Elliador, demandant la reddition de la Magistrature. Les négociations pour le traité d'Elliador, signé en 1058, durèrent plus longtemps que la guerre elle-même.

Guerre eslyate, Troisième : La troisième des guerres eslyates, qui opposa en 1083 la Magistrature eslyate au Domaine de Trelyn. Elle commença par une frappe préventive des forces du Domaine sur une flotte eslyate ravitaillant dans le système neutre de Yazoo City, et prit fin avec la bataille de Surtun où les forces de la Magistrature se rendirent.

Guerre eslyate, Quatrième : La quatrième des guerres eslyates, qui opposa en 1087 la Magistrature eslyate au Domaine de Trelyn. Alors que les forces du Domaine s'attendaient à ce que les Eslyats ne les attaquent plus, ces derniers lancèrent une double offensive vers Natrosilo et Alfar Edylsyla. La guerre s'acheva par l'arrivée d'une flotte du Domaine en orbite autour d'Elliador, et la signature d'un traité par lequel la Magistrature s'engageait "à perpétuité" à ne plus attaquer le Domaine.

Guerre entre Essaimeurs et K'kree : Guerre ayant opposé de -2029 à -2013 les Deux mille mondes aux Essaimeurs.
Les hostilités furent déclenchées par l'expansionnisme des K'kree, lancés dans leur croisade pour l'éradication complète des sophes carnivores. Quelques années seulement après le premier contact entre les deux espèces, plusieurs mondes éloignés membres de la Fédération de l'Essaim furent occupés par les K'kree, ce qui aboutit à la guerre, qui se déroula en plusieurs phases. Pendant les premières années du conflit, la technologie militaire des K'kree leur donna l'avantage, les forces stellaires de la Fédération n'étant alors qu'une petite force d'interposition n'ayant jamais participé à une opération militaire interstellaire majeure. Pendant que les K'kree ralentissaient leur invasion pour tenter d'occuper et d'absorber leurs premières conquêtes, les Essaimeurs développaient leurs forces stellaires, qui finirent par devenir égales à celles de leurs adversaires. La fin de la guerre ne fut cependant pas due à des aspects militaires : les Deux mille mondes cessèrent le combat lorsque la Fédération de l'Essaim eut fait à leur délégation diplomatique une démonstration de la faisabilité de son plan pour modifier radicalement l'ordre social k'kree au moyen de techniques mémétiques et psychohistoriques, et menaça de le mettre en application. Les Deux mille mondes se replièrent alors sur leur frontière d'avant-guerre, qui est restée stable depuis lors.

Guerres Frontalières : Série de conflits ayant opposé le Troisième Imperium aux Zhodani dans les Marches Directes.

Guerre Frontalière, Première : Première Guerre Frontalière entre l'Imperium et les Zhodani. Initié par ces derniers (alliés à plusieurs États vargr du secteur de Gvurrdon pour former la première Coalition d'Outre-Monde), le conflit dura de 589 à 604 et instaura une inimitié ininterrompue depuis entre les deux peuples. Suite à la violation de sa frontière centripète par des vaisseaux zhodani, la Confédération Darrienne s'allia à l'Imperium. Le grand amiral des Marches Olav hault-Plankwell obtint finalement la victoire en 604 en écrasant à Zivije une flotte conjointe zhodanie et vargr revenant de mener un raid sur Jae Tellona. La bataille affecta les capacités zhodanies à continuer l'effort de guerre, mais occasionna aussi de lourdes pertes dans les forces impériales, contraignant les deux belligérants à négocier un armistice. L'Imperium y gagna une partie importante des sous-secteurs de Vilis et de Querion, alors que le Consulat zhodani se vit attribuer l'essentiel du sous-secteur de Chronor, auparavant en grande partie territoire impérial.

Guerre Frontalière, Deuxième : Guerre Frontalière ayant opposé la Coalition d'Outre-Monde (reformée et comprenant Zhodani, Vargr et Mondes-Épées) à l'Imperium entre 615 et 620, pendant la Guerre Civile, et plus précisément la période des empereurs généraux. L'ennemi, constatant que la Première Guerre Frontalière, lors de laquelle les belligérants s'étaient finalement plus ou moins neutralisés, avait causé le chaos dans la structure de l'Imperium, pensait obtenir facilement des gains territoriaux. La guerre commença par une attaque zhodanie sur Cipango et se poursuivit par l'invasion en profondeur du sous-secteur de Joyau, dans lequel la bataille fit rage pendant plusieurs années. La Confédération Darrienne s'allia à nouveau à l'Imperium, sa frontière ayant encore été violée par des vaisseaux zhodani. Nommée grande amirale des Marches par l'empereur Cléon V, Arbellatra Alkhalikoi mena ensemble les forces locales et impériales à la victoire une fois que les chantiers de construction spatiale locaux eurent réussi au bout de trois ans à lui fournir une flotte de guerre. L'armistice fut encore une fois négocié entre deux adversaires s'étant en grande partie neutralisés. Il accorda de nouveaux territoires impériaux au Consulat zhodani, qui s'empara de presque tout le sous-secteur de Chronor. Alkhalikoi accepta également de restituer leur indépendance à une grosse dizaine de mondes préalablement incorporés dans l'Imperium. Plusieurs mondes de la Confédération des Mondes-Épées (dont Tizona) subirent une occupation militaire impériale.

Guerre Frontalière, Troisième : Guerre Frontalière déclenchée en 979 par des attaques surprises coordonnées du Consulat zhodani, menées simultanément dans les sous-secteurs de Querion et Joyau, et suivies par des attaques contre des mondes fortement peuplés situés loin en territoire impérial, et des raids sur les vaisseaux de commerce. Comme lors des deux précédents conflits, les Zhodani firent porter un effort important en direction des mondes d'Efate, Boughène et Pixie dans le sous-secteur de Regina, dans le but d'isoler celui de Joyau. En outre, ils lancèrent une campagne secondaire à travers les sous-secteurs de Vilis et Lanth, traversant l'Abysse, aboutissant à l'établissement d'une tête de pont sur Jae Tellona, depuis laquelle ils assiégèrent Rhylanor et s'emparèrent de Porozlo lors de la bataille de Porozlo.
Malgré les signes avant-coureurs montrant que le conflit couvait depuis plusieurs années, la réaction impériale ne fut pas à la hauteur, et les hostilités se poursuivirent pendant presque six ans. Les points de fixation de Jae Tellona et Porozlo contraignirent à détourner vers les sous-secteurs de Regina et Rhylanor une partie importante des forces de la Stellaire destinées au front principal, amenant à une impasse qui dura onze mois, aucun des deux belligérants ne réussissant à réaliser la moindre avancée, et les arrières des lignes impériales restant particulièrement menacés. L'arrivée de renforts importants venus du sous-secteur de Sabine permit de briser le statu quo et contraignit les Zhodani à se replier.
Plus que par les sièges planétaires des deux précédents conflits, la Troisième Guerre Frontalière se caractérisa par des raids et des attaques en profondeur visant le commerce interstellaire et la circulation des vaisseaux civils. Les préjudices importants subis par les populations civiles et le manque de progrès des forces impériales montèrent l'opinion publique contre le haut commandement, puis contre l'empereur Styryx, accusés de conduire la guerre trop lentement.
L'armistice signé en 986 créa une zone démilitarisée entre les deux grandes puissances dans le sous-secteur de Vilis, octroya de nouveaux mondes impériaux aux Zhodani dans celui de Joyau et leur permit d'occuper une plus grande partie de celui de Querion. Retinae, désormais coupée du reste de l'Imperium, demanda et obtint son indépendance. Les protestations populaires devant les conditions fixées par cet armistice conduisirent à l'abdication de Styryx en 989. Toutefois, les nouvelles frontières ainsi définies apportèrent plus de stabilité à la partie impériale des Marches Directes, qui put reprendre sa croissance économique.

Guerre Frontalière, Quatrième : Également appelée Fausse Guerre.
Guerre Frontalière ayant opposé de 1082 à 1084 l'Imperium au Consulat zhodani et à ses alliés vargr. Commencée dans le sous-secteur de Joyau (apparemment par accident à l'occasion de la rencontre de vaisseaux des deux puissances dans le système de Quar), elle s'étendit au sous-secteur voisin de Regina, mais les assauts zhodani furent facilement arrêtés aux frontières. La victoire impériale finale se joua à la bataille des deux soleils. L'armistice fut signé après dix-huit mois de conflit, avant que les instructions sur la conduite de la guerre n'arrivent de Capitale, et aboutit à quelques échanges de mondes et à un léger changement du tracé de la frontière, sans réel gain d'un côté ou de l'autre : l'Imperium accorda l'indépendance à Narval et dut accepter un partage d'Esaline avec le Consulat zhodani, mais il récupéra deux mondes perdus au profit de la Confédération des Mondes-Épées suite à la Troisième Guerre Frontalière.
La Fausse Guerre a entraîné dans les Marches Directes une importante récession économique, ayant duré du début des hostilités jusqu'à la fin des années 1080.

Guerres de la frontière aslane : Série de conflits entre divers clans aslans et des systèmes humains lors de l'avancée des Aslans vers des territoires déjà colonisés par les humains, entre -1118 et 380. Les Aslans ne mirent au point que tardivement le moteur de saut (-1999) et se mirent ensuite à s'étendre dans les territoires disponibles dans leur région de l'espace. Les contacts le long de leur frontière inverse résultèrent inévitablement en des frictions avec les systèmes humains de la région.
La Longue Nuit étant déjà bien avancée à l'époque où les Aslans rencontrèrent les Humains, il n'existait pas de gouvernement humain unifié pour faire face aux attaques aslanes. Mais comme les Aslans n'étaient pas non plus unis, les forces des deux camps étaient relativement équilibrées, et de nombreuses petites guerres éclatèrent entre les clans aslans et les multiples petits États humains, des alliances se nouant et se dénouant en permanence.
La frontière entre les espaces humain et aslan resta relativement inchangée, quelques systèmes passant d'un côté à l'autre après chaque guerre. À cette époque, quelques clans lancèrent également des raids vers l'intérieur des anciens domaines Impériaux, où ils conquirent et s'installèrent sur des mondes jusqu'à quarante parsecs à l'intérieur de la frontière.
Lorsque le Troisième Imperium s'étendit dans la région (vers 200), son organisation et sa technologie supérieures mirent progressivement un terme à la menace aslane. Les derniers traités, connus sous le nom de Paix de Ftahalr, furent négociés avec tous les principaux clans. Ils instituèrent une zone tampon large d'environ trente parsecs entre la frontière Impériale et la région sous contrôle aslan. Il n'y a plus eu de guerre depuis lors (380), bien que les Solomani aient violé et annexé des parties de la zone.

Guerres Interstellaires : Série de conflits armés entre le Premier Imperium et la Confédération Terrienne, suite aux premiers contacts entre ces deux entités sur Barnard et Agidda. Déclenchées par l'expansionnisme et la volonté d'indépendance des Terriens, elles durèrent par intermittence de -2408 à -2219 et aboutirent à la défaite de l'Imperium vilani et à l'instauration en -2204 du Règne de l'Homme.
Du côté vilani, les sept premières de ces guerres furent menées avec les seules forces à la disposition du gouverneur provincial, le gouvernement central ayant d'autres préoccupations ; ce fut une chance pour les Terriens, car la puissance militaire vilanie était alors encore largement suffisante pour les écraser rapidement si l'ordre lui en avait été donné.
Au départ, les Guerres Interstellaires se concentrèrent principalement sur le contrôle des systèmes-carrefours de Fenrir et Barnard. Les deuxième à septième Guerres Interstellaires se cantonnèrent pour l'essentiel aux sous-secteurs de Dingir et de Sol, et se traduisirent par des échanges de territoires multiples et souvent répétés.
Le nombre exact des Guerres Interstellaires n'est pas fixé avec précision, les historiens ne s'accordant pas tous sur ce point, en raison de désaccords sur les moments précis où telle ou telle guerre commença ou prit fin ; toutes furent en effet interrompues à de multiples reprises par des armistices, des cessez-le-feu, et des périodes de paix houleuses (il arriva d'ailleurs qu'une nouvelle guerre éclate sur le front avant que la nouvelle de l'existence d'un traité de paix n'ait pu être rapportée aux deux capitales). La distinction entre les différentes guerres interstellaires au-delà de la Neuvième dépendant du point de vue de chaque historien, et ce que l'un considère comme une seule et unique guerre pouvant en constituer plusieurs aux yeux de certains de ses confrères, sans oublier le fait que les archives pour certaines des années de conflit sont plutôt légères, une convention a été adoptée qui regroupe toutes les Guerres Interstellaires au-delà de la neuvième sous le terme de Nième Guerre Interstellaire (en toute rigueur, cette notation doit être accompagnée de l'indication de la période concernée).

Guerre Interstellaire, Première : Premier conflit armé entre le Premier Imperium et la Confédération Terrienne, qui dura de -2408 à -2400. La paix qui mit un terme aux hostilités fut agitée et de courte durée.

Guerre Interstellaire, Deuxième : Deuxième des Guerres Interstellaires, durant de -2397 à -2389.

Guerre Interstellaire, Septième : Septième des Guerres Interstellaires, durant de -2317 à -2304.

Guerre Interstellaire, Huitième : Huitième des Guerres Interstellaires, durant de -2294 à -2284. Elle vit les forces de la Confédération Terrienne, sous le commandement de l'amiral Manuel Albadawi, enfoncer la frontière du Premier Imperium et obtenir leurs premiers grands succès militaires dans cette série de conflits, s'emparant en particulier de Dingir et poussant au-delà.
Albadawi profita de la confusion dans les rangs vilanis causée par la chute de Dingir pour s'emparer d'Enulsur et la fortifier, isolant du reste de l'Imperium vilani la zone correspondant à l'actuel sous-secteur d'Albadawi. Ne laissant que des forces réduites pour la défense d'Enulsur, il s'empara successivement, à la tête du reste de sa flotte, d'Apishlun, Shikashu et Duriim.
Le Ziru Sirka finit par prendre la mesure des évènements et d'importants renforts furent dépêchés vers le théâtre des opérations, mais il était trop tard pour renverser le cours de la guerre. L'invention par les Terriens du moteur de saut de classe 3 leur permit de remporter une victoire écrasante et contraignit les Vilani à reconnaître l'existence de l'État Végan et à renoncer à la plus grande partie de la Marche Solomanie par la signature du traité d'Enulsur.
Après cette guerre, l'offensive dans les Guerres Interstellaires fut presque toujours le fait des Terriens.

Guerre Interstellaire, Neuvième : Neuvième des Guerres Interstellaires, qui dura de -2277 à -2266.

Guerre Interstellaire, Nième : Nom sous lequel sont par convention désignées les Guerres Interstellaires au-delà de la neuvième.
En toute rigueur, cette notation doit être accompagnée de l'indication de la période concernée.

Guerre Interstellaire, Nième (-2235 / -2219) : Dernière des Guerres Interstellaires. Elle prit fin lorsque le Premier Imperium s'effondra, miné par son propre poids, son grand âge et sa décadence autant que par les victoires terriennes. Les Terriens s'empressèrent d'occuper les restes du territoire vilani.

Guerre Julienne : Conflit interstellaire qui opposa de 175 à 191 le Troisième Imperium au Protectorat Julien.

Guerre de la Marche Solomanie : Guerre qui opposa de 990 à 1002 le Troisième Imperium à la Confédération Solomanie, et suite à laquelle une partie importante de la Marche Solomanie (dont Terra) repassa sous contrôle impérial.
Suite à l'accession au trône de Margaret II en 908, la situation s'était très nettement envenimée entre l'Imperium et les Solomani.
Dans les Anciennes Colonies, zone à forte population vilanie, des populations de souche vilanie allèrent jusqu'à renverser les gouvernements légitimes solomani de certains mondes et demander ensuite à être directement placés sous l'autorité impériale, entraînant le déploiement de la Stellaire pour contrer toute tentative de restaurer par la force l'autorité légitime. Au départ, les Solomani évitèrent toute confrontation majeure, se contentant de renforcer leur autorité sur les mondes frontaliers encore sous leur contrôle, mais les escarmouches entre flottes militaires devinrent de plus en plus fréquentes. En 940, Margaret II prit divers prétextes, dont la mobilisation solomanie, pour révoquer la charte instituant la Région Autonome Solomanie. L'offensive diplomatique impériale visant à faire basculer les mondes solomani frontaliers devint moins efficace, mais les incidents militaires continuèrent de plus belle. L'empereur Styryx fit alors porter l'effort sur l'ancien État Végan, instillant un sentiment de répression au sein de la population autochtone afin de l'inciter à se soulever contre les Solomani. L'Imperium comptait promettre aux Végans l'instauration de leur propre région autonome, qu'il aurait utilisée comme base pour sa présence militaire dans la Sphère Solomanie. L'application d'un tel plan n'aurait pas manqué de provoquer une réponse militaire de grande envergure de la part des Solomani, mais ce n'aurait été qu'un exemple parmi d'autres des graves erreurs commises sous Styryx, et la Troisième Guerre Frontalière empêcha son application.
Désormais persuadés que la guerre était inévitable, les Solomani mirent à profit ce répit pour relancer leur industrie d'armement. Espérant tirer parti de l'abdication de Styryx en 989, ils réaffirmèrent leur souveraineté sur l'ensemble de la Sphère Solomanie, y compris les parties réabsorbées par l'Imperium. Suite à cela, l'empereur Gavin leur déclara la guerre en 990.
Les premières phases du conflit furent favorables aux Solomani. Les flottes massées par l'Imperium sur la frontière solomanie étaient inférieures à l'ensemble des forces de la Confédération. Dans la plupart des régions, les Solomani regagnèrent les mondes pris par l'Imperium depuis 940, et allèrent même jusqu'à occuper des mondes n'ayant jamais appartenu à la Sphère Solomanie.
La chance tourna en 993, lorsqu'une importante force solomanie dont l'objectif était de reprendre les mondes du secteur des Anciennes Colonies se heurta à une résistance quasiment fanatique et fut repoussée après avoir subi de lourdes pertes.
Entre 993 et 998, la situation n'évolua guère. Les Solomani abandonnèrent leurs plans expansionnistes pour reconstituer leurs forces. Mais leur politique de défense systématique de chaque monde frontalier épuisait peu à peu leurs ressources, et ils ne furent jamais en mesure de reprendre l'initiative. En 998, la Stellaire détenait l'avantage stratégique, grâce à la puissance industrielle de l'Imperium.
La dernière phase de la guerre, entre 998 et 1002, fut une avance presque continue des forces impériales vers le c½ur de la Sphère Solomanie. La stratégie impériale était (très schématiquement) d'attaquer selon deux axes de pénétration parallèles, tandis que des corps expéditionnaires se dispersaient pour isoler une vaste poche de territoire solomani.
Les Solomani obtinrent quelques succès tactiques contre ces corps expéditionnaires (comme la bataille de Kagukhasaggan au début de 1002), mais ils ne parvinrent pas à stopper la progression du gros des forces impériales. En s'emparant en 1001 du sous-secteur de Véga, l'Imperium obtint enfin le point d'appui stable qu'il comptait établir dans la région depuis le règne de Styryx. La perte de ce sous-secteur contraignit les Solomani à se lancer dans un pari désespéré. Espérant rééditer l'exploit de la Confédération Terrienne qui, totalement surclassée, avait réussi à vaincre l'Imperium Vilani, ils regroupèrent leurs dernières forces stellaires en une flotte unique, la Grande Flotte, qu'ils lancèrent à l'attaque de la flotte impériale qui s'avançait hors de Véga.
La Grande Flotte fut vaincue, dispersée, et en grande partie détruite début 1002 à la bataille de Dingir. Les restes des forces stellaires solomanies se réfugièrent à l'intérieur de la Sphère Solomanie, et les forces impériales prirent solidement pied dans le sous-secteur de Sol, celui-là même de Terra.
Le haut commandement impérial décida d'envahir Terra pour faire cesser à tout jamais toute prétention solomanie de supériorité et empêcher les Solomani d'utiliser la planète comme signe de ralliement. Pour cela, une partie importante des forces impériales engagées dans la guerre furent rassemblées pour constituer une force d'assaut, ce qui eut pour conséquence l'arrêt de la poursuite des restes de la Grande Flotte. La bataille de Terra commença le 095-1002, et les combats, âprement disputés, se poursuivirent jusqu'au 313-1002.
L'Imperium parvint finalement à conquérir la planète. Mais les lourds combats furent si gourmands en ressources militaires que le haut commandement impérial estima qu'il n'avait plus les moyens de reprendre sa progression vers l'intérieur de la Sphère Solomanie. Il négocia un armistice avec le commandement solomani, qui vit là l'occasion d'un répit lui permettant de rassembler ce qui restait de ses troupes. Dans les faits, ce fut la fin de la guerre, les deux gouvernements, préoccupés par le fait que le conflit grevait leurs économies respectives, décidèrent tacitement de prolonger l'armistice indéfiniment : ce fut le début de la Paix vigilante. La plupart des mondes impériaux situés en direction centrifuge par rapport à Véga furent placés sous l'autorité de la Stellaire à la fin des hostilités, et la plupart le restent encore de nos jours.
Les spécialistes continuent à débattre de la pertinence de l'invasion de Terra, et certains prétendent que la bataille fut pour l'Imperium un succès mineur, voire une victoire à la Pyrrhus. Cependant, on s'accorde généralement à dire que la Guerre de la Marche Solomanie fut dans l'ensemble une victoire impériale, avec la reconquête d'une portion importante (environ le quart) de la Sphère Solomanie, et l'instauration d'un vigoureux District Autonome Végan pour veiller sur les intérêts impériaux le long de la nouvelle frontière. Bien que la Confédération Solomanie existe toujours, le dogme de la supériorité solomanie a été profondément discrédité. Du fait de l'imposante présence militaire impériale le long de la nouvelle frontière, la Confédération Solomanie semble avoir abandonné toute velléité de reprise des hostilités dans un proche avenir, préférant s'intéresser à d'anciennes prétentions territoriales sur certains des mondes du Hiérat aslan, moins bien organisé militairement. Mais le conflit (et tout particulièrement l'emblématique bataille de Terra) a laissé des traces, sous la forme d'un fort ressentiment anti-impérial au sein de la population solomanie, des deux côtés de la nouvelle frontière.

Guerre de la Première Rébellion : Guerre civile déclenchée par l'incident de Tyrfing, et qui entraîna en -102 l'éclatement du Dominat de Sacnoth en trois États : la Confédération de Gram, la Confédération de Sacnoth, et le Rassemblement de Hofud. Elle fut suivie par une période de régression, le fimbulvinter.

Guerre Ultime : Conflit interstellaire majeur ayant duré environ deux mille ans, qui a quasiment causé l'extinction des Anciens.

Guet haut, Faire le : Se dit des vaisseaux spatiaux d'une flotte restant en orbite haute autour d'une géante gazeuse pour assurer la sécurité pendant que le reste de la flotte écume.

Guimaca (Colonies Avancées / Haldensleben 1319) : A-4108A9-C. Monde indépendant aride de 100.000.000 habitants, classé zone orange par la Société d'Aide aux Voyageurs.
Deux géantes gazeuses dans le système, qui ne comporte pas de ceinture d'astéroïdes.

Gulimaru (Marche Solomanie / Soliman 1402) : C-7A678C-A. Monde de 11.700 km de diamètre et trente millions d'habitants, extrêmement policé
Deux géantes gazeuses dans le système.

Gullan (L'Au-Delà / Mapepire 0208) : X-A02000-0. Système indépendant inhabité.
Trois géantes gazeuses et une ceinture d'astéroïdes dans le système.

Gunashnan (Marche Solomanie / Concorde 2105) : A-854996-E. Monde de 12.600 km de diamètre.
Base stellaire.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Gungnir (Marches Directes / Mondes-Épées 1221) : B-444779-8. Monde agricole de quarante millions d'habitants, appartenant à la Confédération des Mondes-Épées.
Le système, qui comporte deux géantes gazeuses, abrite une base des forces stellaires de la Confédération des Mondes-Épées.

Gunn (Marches Directes / Mondes-Épées 1429) : E-344110-8. Monde impérial de 5.000 km de diamètre. Soixante habitants, tous travaillant pour Sternmetal Horizons. En raison des conditions inhospitalières qui y règnent, Gunn est classée zone orange par la Société d'Aide aux Voyageurs.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Gunn : Officier mercenaire portant le grade de commandant, bras droit du colonel Semyon.

Gurkala : Nom vilani désignant la durée d'une année sur Vland, soit 478,72 jours standard.

Gushemege : [-2 ; 0] L'un des secteurs du domaine de Vland.

Gustave (Marche Solomanie / Albadawi 0424) : B-798534-E. Monde agricole de 11.700 km de diamètre.
Trois géantes gazeuses dans le système.

Gustave (Marche des Pirates / Uhtaa 0737) : A-9878A9-C. Capitale de l'Union de l'Harmonie. 500 millions d'habitants.
Base des forces stellaires de l'Union de l'Harmonie.
Deux géantes gazeuses dans le système.

Gustus : Empereur. Né en 581, proclamé empereur par la Chambre en 621, tué en 622 à la deuxième bataille de Jimaway.

Guuilbataashullibaa : Vieille famille noble vilanie, dont est issue l'impératrice Iolanthe.

Guuilbataashullibaa de Tansa, Ashur Sirush : Duc de secteur de Gushemege, père de l'impératrice Iolanthe.

Gvadakoung, Ordre de : Voir Ordre de Gvadakoung.

Gvegh : L'une des langues vargr les plus parlées dans les secteurs des Marches Directes et de Gvurrdon, où environ 60 % de la population vargr parlent le gvegh ou une langue apparentée.

Gvurrdon : [-4 ; 2] Secteur des Étendues vargr, situé sur le bord centripète des Marches Directes.

Gvutson (Gvurrdon / Firgr 3233) : A-85A7CE-8. État-client de l'Imperium dans les Étendues vargr. Monde océan de 12.500 km de diamètre, colonisé à partir de 660 et dont les trente millions d'habitants (humains et vargr) sont regroupés sur la seule île. La planète est gouvernée par un conseil de cinq gouverneurs, et les deux populations (humains et vargr) cohabitent paisiblement.
Base du SIEI. Pas de géante gazeuse dans le système.

Gwathui : Nom végan de Véga.

Gwynedd (Marche Solomanie / Gemini 2138) : A-9D78A9-D. Monde de 14.200 km de diamètre, membre de la Confédération Solomanie. Base des forces stellaires de la Confédération Solomanie. Base des forces stellaires de la Confédération Solomanie.
Quatre géantes gazeuses dans le système.

Gyfetla (Colonies Avancées / Andwella 1309) : X-5114AF-A. Monde de 10.000 habitants, appartenant à la Magistrature eslyate.
Quatre géantes gazeuses et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Gyomar (Marches Directes / Chronor 0108) : D-8B2889-5. Monde indépendant de 800 millions d'habitants.
Quatre géantes gazeuses dans le système.

Gyrkyn (Colonies Avancées / Andwella 1406) : C-1108CE-B. Monde de 900.000.000 habitants, appartenant à la Magistrature eslyate.
Une géante gazeuse et deux ceintures d'astéroïdes dans le système.

Gyro Cadiz : Vaisseau de classe R. Réquisitionné par la Stellaire pour transporter un chargement de médicaments de Vanejen à Regina pendant la Troisième Guerre Frontalière, il quitta Vanejen le 101-984 mais n'arriva jamais à destination. Il fut porté disparu avec son escorte de trois estafettes le 326-984. L'épave de l'une de celles-ci, le Mensonge Éhonté, fut retrouvée dans le système de Trèce en 1084 pendant la Quatrième Guerre Frontalière, et permit d'apprendre une partie de la vérité : le Gyro Cadiz avait été abattu par l'un de ses escorteurs, l'Or Noir. Le système où eut lieu cette trahison reste inconnu ; on présume qu'il est situé dans le ou à proximité du sous-secteur de Rhylanor.
La légende de l'Apogée du crépuscule serait basée sur ces faits.

Gyro Natchel : Vaisseau de classe R.

Gzang : Étoile autour de laquelle orbite Kirur.

Gzoksirragh : Monde des Étendues vargr sur lequel ont été découverts des géoglyphes comparables à ceux du Désert aux Dessins sur Wardn ou aux lignes de Nazca sur Terra.


0 - 9 A B C D E F H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Me contacter | Retour à la page d'accueil | Retour à la page jeux de rôle | Retour à la page aides de jeu | Retour à la page aides de jeu Traveller | Retour aux extraits de la BDDI