MEGA

MEGA

Jeux & Stratégie hors-série n° 1 (février-mars 1984)


MEGA, le Jeu de rôle des MEssagers GAlactiques, est un jeu de rôle de science-fiction français original. Original par sa présentation tout d'abord, sous forme de hors-série de Jeux & Stratégie, diffusé en kiosque au prix minime de 25 FF. Mais original également par son thème : on y incarne les agents d'une organisation qui intervient en dernier recours pour sauver le monde (mais aussi pour des missions moins importantes), à tout endroit du cosmos, dans tous les univers parallèles ; d'inspiration proche de Valérian, mais aussi de James Bond et autres Mission impossible.
Tous ces agents ont en commun deux pouvoirs paranormaux très spéciaux : le transit, sorte de téléportation d'une borne à une autre, les bornes en question étant des structures tétraédriques, et le transfert, capacité à envoyer son esprit à l'intérieur du corps d'un autre individu pour ainsi le contrôler et accéder à ses souvenirs.
Le cadre du jeu est peu défini : d'un côté, une société intergalactique qui s'inspire ouvertement de l'empire d'Empire Galactique, où l'Assemblée Galactique est une sorte d'ONU du futur et où la Guilde des MEGA a un statut d'ONG ; de l'autre, l'infinité des univers parallèles, dans lesquels il est hélas facile au MJ et à ses joueurs de s'égarer. Et la Terre dans tout ça ? C'est notre Terre actuelle, et elle intéresse l'Assemblée Galactique, qui l'observe secrètement mais hésite à lui proposer l'adhésion ; la plupart des PJ sont des Terriens recrutés par la Guilde et dont le comportement à son service pèsera dans la future décision sur l'incorporation de leur planète à la société intergalactique.


La gamme

MEGA

MEGA est paru à l'origine sous la forme d'un petit jeu bon marché et sans prétentions. Très clairement présenté et vraiment facile d'accès pour les néophytes, il souffre de règles pas assez complètes et surtout d'un manque quasi-total d'informations sur le contexte.


MEGA 2

Sortie deux ans plus tard toujours sous la forme d'un J&S hors-série, cette deuxième édition corrige quasiment tous les problèmes de règles (on regrettera cependant l'existence d'une table de combat, qui a pour conséquence qu'un personnage suffisamment fort et doué ne peut JAMAIS être touché par un personnage beaucoup moins doué, alors qu'en principe, il y a toujours une chance...). Le contexte y est un peu plus évoqué (il est vrai que ce n'était pas très difficile !), mais toujours très superficiellement. Enfin, si les pouvoirs psioniques font leur apparition, les règles sur la magie ont disparu.


MEGA III

La troisième édition du jeu, sortie en 1992 sous forme de hors-série de Casus Belli (J&S ayant disparu entretemps), se caractérise par trois choses :
- un changement radical dans les règles, introduisant une table unique (ce qui en soit n'est pas une mauvaise idée, si ce n'est que ladite table unique est proprement inutilisable) et transformant un jeu aux règles simples, efficaces et simulationniquement satisfaisantes en jeu aux règles compliquées, complexes, et non fonctionnelles. Bref, le système est À JETER. Conservez celui de MEGA 2 ou utilisez GURPS MEGA.
- un gros travail de présentation du contexte. Il était temps, et on en aurait aimé dix fois plus, mais c'est du bon boulot. Un peu court certes, mais je l'ai déjà dit. Les collectionneurs recycleront avec profit les deux volumes de leur Encyclopédie galactique.
- une accumulation de fautes d'orthographe avec une densité à la page rarement atteinte ailleurs, toutes publications confondues. Même si un fâcheux incident informatique explique bien des choses sur les problèmes de règles et d'orthographe, il y a de l'abus. Mais ce n'est rien à côté de ce qui suit...


Le voleur d'Ygol

C'est la version livre de MEGA III, parue en 1993 chez Jeux Descartes. Elle rassemble sous une même couverture, le MEGA III version hors-série de Casus Belli (moins son cahier de scénarios), de très intéressantes pages supplémentaires sur le contexte, le matériel, les missions, etc... (indispensable), et une grosse campagne éponyme de l'ouvrage. Et quand je dis qu'elle reprend le MEGA III version hors-série de Casus Belli, cela signifie bien TEL QUEL, fautes à gogo comprises. Ce n'est plus de l'abus, c'est du foutage de gueule, du mépris pour le client. D'autant que plusieurs mois séparent la parution des deux ouvrages. Le foutage de gueule culmine au sublime avec les errata, qui constituent l'ouverture du livre, et qui, étant pour la plupart déjà parus dans Casus Belli juste après MEGA III, auraient dû (c'est la moindre des choses) être intégrés au texte, à l'occasion de la correction des fautes d'orthographe par exemple. Les problèmes informatiques n'excusent pas tout, surtout au prix du manuel (imprimé à l'étranger qui plus est).


Liens

Des figures du sanctuaire
Le festival du crime de Pirate Point

Deux aides de jeu par le rédacteur en chef du formidable fanzine Cent Prétentions.


Liste de diffusion Zone MEGA

Liste de diffusion consacrée à MEGA.


Aides de jeu pour MEGA


Scénarios pour MEGA

Bobo Coalas !

Chair humaine entre les Dents du Chien

La cuisse de Jupiter

Disparition sur Aramat

Octobre sur Astarom

Outside Influence

Scénario n° 3 du Défi 2012

Scénario n° 23 du Défi 2012

Scénario n° 51 du Défi 2012

Scénario bondien pour MEGA

Soulburner


Me contacter | Retour à la page d'accueil | Retour à la page jeux de rôle | Retour à la liste des jeux présentés