Blue Planet

Blue Planet

Biohazard Games 1997 ; deuxième édition chez Fantasy Flight Games 2000 ; troisième édition chez FASA Games en 2013


L'un des rares jeux dont la lecture m'a véritablement enthousiasmé, au point d'avoir immédiatement envie d'y jouer...

C'est un jeu de hard science dans lequel l'humanité, grâce à un trou de ver, a accédé à un autre système planétaire, comprenant Poséidon, une planète océane compatible avec la vie terrienne. Une première vague de colons (des scientifiques et des Cétacés améliorés (rendus intelligents)) s'est installée sur place, mais la situation sur Terre, devenue catastrophique suite à la destruction des cultures de céréales par un micro-organisme issu du génie génétique et à la famine qui en a résulté, a empêché de poursuivre la liaison entre ces colons et leur planète d'origine. Plus de 80 ans plus tard, de nouveaux Terriens sont expédiés sur Poséidon, dont ils entreprennent d'exploiter les richesses ; entretemps, les premiers colons ont viré natifs : c'est le choc entre deux visions différentes de la planète.
Certes, le titre du jeu est Blue Planet, au singulier ; mais en fait, des planètes bleues, il y en a deux : Poséidon bien sûr, mais aussi cette bonne vieille Terre qui, même si elle n'a pas été aussi détaillée dans le manuel, n'en reste pas moins un élément essentiel du contexte.
L'atmosphère qui se dégage du jeu est un joli mélange de planète océanique à la Aquablue, d'ambiance cyberpunk (cyber' pour la technologie, 'punk pour l'état de la Terre, pour les entreprises toutes-puissantes), de découverte d'une terra incognita (mare incognita ?) comme au temps des grands explorateurs, de guérilla tiers-mondiste, de hard-science, ...
En 340 pages bien remplies, la première édition présente l'historique, Poséidon (sa géographie, sa flore, sa faune, ses autochtones intelligents, ses colons, etc...), la Terre et le système solaire, les Cétacés améliorés, les corporations (au sens cyberpunk du terme), la technologie et le matos, et tout à la fin les règles du jeu (qui n'occupent qu'une centaine de pages).

Pour moi, les points forts de ce jeu sont :

- un jeu de hard science documenté et à peu près crédible. C'est (un peu) du cyberpunk sérieux. Et pour lequel la technologie ne se réduit pas à flingues + véhicules.

- un jeu à thème écologique (au sens scientifique du terme, pas au sens démagog... politique). C'est suffisamment rare sur le marché (personnellement je n'en connais que deux, le deuxième étant GURPS War Against the Chtorr) pour être signalé. Avec un monde nouveau dont l'écologie est décrite, sinon en détails, du moins de façon cohérente et sérieuse.

- un jeu dont le contexte est décrit à profusion dès le bouquin de base. Ça change des jeux pour lesquels il faut acheter quinze bouquins avant de pouvoir jouer.

- un jeu permettant des types de scénarios variés : politique, exploration, campagne militaire, terrorisme, espionnage, colonisation, enquêtes policières, etc...

- un jeu qui n'est pas manichéen. Aucun parti en présence n'est présenté comme étant "les gentils" ou "les méchants", chacun est libre de ses choix, et personne n'est tout blanc ou tout noir.

- un jeu potentiellement à tiroirs (c'est à la mode depuis quelques années), mais qui, contrairement à la majeure partie des autres jeux à tiroirs, est déjà jouable et extrêmement riche à la base (ce qui rend les futurs tiroirs optionnels, voire carrément dispensables).

- un jeu dont le cadre ne se limite pas à la Blue Planet du titre (ce que la critique de Backstab et les auteurs de GURPS Blue Planet n'ont pas compris...).

- un jeu avec un système relativement simple, mais plutôt simulationniste.

- un jeu avec un système de création de persos relativement souple.

- un jeu dont on sent vraiment qu'il s'agit d'un travail de passionnés (et pas d'un bête produit commercial réalisé sur commande suite à une étude de marché) et dont les auteurs sont disponibles pour répondre aux questions des joueurs (sur la mailing list anglophone).

Côté points faibles ? Il y en a un gros : la lenteur extrême du suivi (même s'il y a eu une nette amélioration aux premiers temps de la seconde édition).

On regrettera la présentation austère du manuel de la première édition, qui le rend parfois fatigant à lire, et surtout la difficulté à s'y retrouver, due à une table des matières des plus laconiques et à un index insuffisamment fourni. L'absence de scénario est elle aussi regrettable. D'autre part, il n'y a pas de règles sur la plongée, ce qui est un peu embêtant pour ceux qui n'y connaissent rien. Enfin, bon nombre de noms d'îles, de mers et autres sur Poséidon sont des toponymes terriens.

Par ailleurs, en dépit de plusieurs tentatives par différents éditeurs (plus ou moins sérieux), la version française du jeu n'est toujours pas à l'ordre du jour...

À noter qu'une adaptation officielle de Blue Planet à GURPS (GURPS Blue Planet) est parue.

Dernière précision : ceux qui croient retrouver en Blue Planet un analogue à Polaris ou à Aquablue risquent bien des désillusions. Même s'il y a un certain nombre de points communs, ça n'est pas Aquablue RPG. Quant à Polaris, ça n'a vraiment rien à voir, à part que dans les deux cas ça a l'étiquette SF et y a de la flotte...


La gamme


Première édition

Archipelago

Premier supplément paru pour Blue Planet (première édition), Archipelago est une présentation détaillée du Pacifica Archipelago, l'archipel le plus peuplé de Poséidon : cartes et plans, descriptions d'îles, de villes, de PNJ, des particularités de la faune et de la flore locales, etc... Le tout est bel et beau et très intéressant, quasiment indispensable si l'on veut jouer dans le secteur, mais manque toujours de scénarios...


Access Denied

L'écran pour la première édition du jeu, au format "paysage" plutôt que l'habituel format "portrait" (chacun des panneaux qui le composent est plus large que haut).
Il est accompagné d'un livret contenant entre autres des idées de scénarios (les fameux Access Denied), un récapitulatif (bien inutile) de la création de personnages, et surtout, SURTOUT, un index du jeu plus conséquent que celui du manuel de règles. Et ça, c'est VRAIMENT utile...


Deuxième édition

Player's Guide
Moderator's Guide

Ces deux livres à couverture rigide constituent la base de la seconde édition du jeu. Aucune mention du Moderator's Guide ne figure au dos du Player's Guide, et réciproquement. Or, si se contenter du Player's est possible pour les joueurs, le Moderator's me semble inutilisable seul, l'historique et les bases du contexte n'étant clairement posées que dans le premier manuel (sans parler des règles, bien entendu).
Côté forme, les manuels sont nettement moins austères (même si les nouvelles illustrations sont pour certaines d'une qualité douteuse, ou représentent des scènes aberrantes (l'un des dessinateurs en particulier gagnerait fort à regarder ce qui se passe quand on plonge une paille dans un verre d'eau, ou à observer quelques instants un catamaran en mer...)). Ces manuels sont certes moins austères que la première édition, mais leurs illustrations sont dans l'ensemble loin d'être à la hauteur des superbes images qui l'ornaient.
Personnellement, je regrette aussi l'abandon de la chouette couverture de la première édition au profit d'illustrations beaucoup plus classiques pour un jeu de rôle (ou une BD de SF)... :-\
Côté fond, la seconde édition reprend le contenu du manuel de règles première édition et du supplément Archipelago (plus quelques éléments issus de Undercurrents), avec un nouveau système de jeu (meilleur) et quelques éléments de contexte supplémentaires (en particulier sur les aborigènes). Le texte présente généralement peu de différences avec l'original ; il s'agit essentiellement de transitions qui disparaissent, ce qui rend au final la lecture moins agréable.
Le Player's Guide contient les règles du jeu, le matos, et les bases du contexte. Le Moderator's Guide décrit plus profondément Poséidon et le système solaire.


Fluid Mechanics

Supplément matos. Il est plutôt orienté Poséidon, ce qui est un peu dommage car le jeu est loin de se limiter à cette seule planète.
Divisé en quatre chapitres (matériel, armement, biotech, véhicules), c'est un bon catalogue de matos pour jeux cyberpunk ou hard science, bien qu'il soit pas mal orienté "océan"... et peut être un peu court.


First Colony

Supplément consacré à la ville de Haven (principale ville de Poséidon) et à ses habitants. Il contient en outre quatre scénarios, les premiers parus pour Blue Planet dans un supplément officiel (si l'on excepte ceux parus dans les numéros d'Undercurrents).


Frontier Justice

Supplément sur le crime et les forces de l'ordre. Il décrit bien entendu les principales organisations criminelles et policières de Poséidon, mais sa partie la plus intéressante est constituée par un gros topo sur la façon dont doivent être accomplies les enquêtes policières : récolte des indices, interrogatoire des suspects, etc... Très intéressant pour tout jeu mettant en scène des policiers futuristes ou contemporains, Berlin XVIII en particulier.
Il contient également un gros scénario dans lequel on peut incarner, soit les méchants voleurs, soit les gentils policiers qui les poursuivent.


Natural Selection

Natural Selection est LE supplément pour Blue Planet que j'attendais depuis que j'ai découvert la première édition du jeu.
Et forcément, quand on attend quelque chose pendant si longtemps, on est toujours un peu déçu... Mais je reconnais qu'il s'agit vraiment là d'être fine bouche.
Natural Selection est consacré à l'écologie posidonienne. On y trouve pêle-mêle des conseils de survie dans les différents milieux naturels de la planète (y compris les déserts et les régions polaires), 28 Access Denied (idées de scénarios et principalement situations couleur locale basées sur les formes de vie ou les milieux naturels de Poséidon), un panorama des principaux écosystèmes, une tentative de taxonomie des créatures posidoniennes, une floppée de ces créatures (comprenant aussi bien des prédateurs dangereux pour l'homme que des animaux ou des plantes comestibles ou présentant simplement des particularités remarquables), et un scénario. Le tout est d'une grande qualité.
Pourquoi me disais-je un peu déçu alors ? Tout simplement parce que voisinent dans ce supplément des passages qui ne dépareraient pas un ouvrage scientifique avec d'autres plus prosaïques. Et qu'en voyant la qualité des premiers, on ne peut que regretter que l'ensemble du manuel ne soit pas de la même veine...


Ancient Echoes

Supplément consacré aux Cétacés (et principalement aux Cétacés améliorés, puisque leurs ancêtres primitifs n'existent plus). Il fait un tour d'horizon du sujet, présentant entre autres les aspects anatomiques et physiologiques, sociaux et culturels, la place des Cétacés améliorés sur Poséidon, et même un chapitre sur les personnages cétacés.
On apprend dans cet ouvrage que, contrairement à ce qu'indiquait la première édition du jeu, il n'existe pas d'animaux améliorés autres que les Cétacés : exit donc les otaries améliorées ! Par contre, trois nouvelles espèces de Cétacés améliorés viennent rejoindre le dauphin souffleur (ou tursiops) et l'orque (ou épaulard) : le dauphin commun, le béluga et le globicéphale noir.
Pour en finir avec ce supplément, ajoutons qu'il est de nettement moins bonne qualité que ses prédécesseurs : la couverture rigide (dont tous les manuels de la deuxième édition étaient jusqu'alors pourvus) a disparu, les fautes de frappe sont nombreuses, et il n'y a pas de scénario (contrairement aux trois suppléments l'ayant précédé). Et malgré tout, il est vendu plus cher !


Troisième édition

Player's Guide
Game Master's Guide

Les deux manuels de base de la troisième édition, à un format plus petit que celui des éditions précédentes.
Le Player's Guide rassemble les contenus de son homonyme pour la deuxième édition et de Fluid Mechanics, le Game Master's Guide ceux du Moderator's Guide et de Natural Selection.
Le système de règles a simplement été très légèrement simplifié par rapport à l'édition précédente, et les ajouts sont vraiment minimes.


Ancient Echoes

Équivalent de son homonyme pour la deuxième édition, dont il reprend le contenu.


GURPS Blue Planet


Liens

Bleue Planète v2

LE site Blue Planet francophone incontournable. Il contient d'ailleurs (outre des aides de jeu et des scénarios) plein d'autres liens vers des sites consacrés à Blue Planet (sa liste de liens était considérée comme la plus exhaustive de tout internet !).


Blue Planet Date Conversion

Outil permettant de convertir une date terrienne en calendrier posidonien, et réciproquement.


Liste de diffusion Blue Planet

Liste de diffusion anglophone consacrée à Blue Planet et gérée par les créateurs du jeu.


Liste de diffusion Bleue Planète

Liste de diffusion francophone consacrée à Blue Planet.


Scénarios pour Blue Planet

Les Cétacés de l'Apocalypse

Exodus 2174

Scénario n° 17 du Défi 2012

Scénario n° 33 du Défi 2012

La toile de mer


Me contacter | Retour à la page d'accueil | Retour à la page jeux de rôle | Retour à la liste des jeux présentés